Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 20 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

BÉJAÏA

Une annexe pour le lycée d’Adekar à Béni Ksila ou à Djebla ?

Par : Mustapha BENSADI

Faute de consensus entre les habitants des deux localités (Béni Ksila et Djebla), la rentrée des élèves du secondaire semble compromise pour plus d’une centaine d’élèves de la commune de Béni Ksila, admis, cette année, en 1re année secondaire, tel est l’épineux problème qui a amené le wali de Béjaïa, dernièrement, à réunir une délégation d’habitants de la commune de Béni Ksila et qui avait observé un sit-in devant le siège de la wilaya (un vice-président de l’APW, des représentants de la direction de l’éducation) et de l’association des parents d’élèves (Adekar, Béni-Ksila et Djebla), et ce, pour “tenter de trouver une issue salutaire pour ces élèves suspendus à des caprices et autre "taghennant" d’adultes de surcroît ayant des responsabilités d’élus”, semblait déplorer le wali.
Ce dernier a insisté pour mettre un terme à une “situation conflictuelle entre élus et postulants en précampagne électorale dont des élèves sont les otages et les victimes”.
À l’origine de ce “bras de fer” entre les habitants des deux localités d’une seule et même commune (Béni Ksila et Djebla), était la saturation du lycée d’Adekar, puisque l’ouverture du second lycée promis n’étant prévue que pour la rentrée 2013-2014 et sa première pierre venant à peine d’être posée.
Cependant et entretemps, pour remédier un tant soit peu à la saturation du lycée en termes de places, il a été décidé d’“un petit programme” consistant en l’octroi à Adekar d’un projet de réalisation de 6 salles de classe “a été simplement négligé par les élus, si bien qu’il nous a fallu faire du porte-à-porte pour trouver un entrepreneur… Nous avons alors opté en cette situation d’urgence pour l’ouverture d’une annexe pour le lycée (d’Adekar) destinée aux 127 nouveaux lycéens de 1re AS sur le territoire de la commune de Béni Ksila où des salles de classe dans un nouveau CEM sont disponibles (Béni Ksila littoral)”. “Or, il se trouve qu’il est pédagogiquement inconcevable de mobiliser une quinzaine d’enseignants et toute une panoplie de moyens techniques et matériels, pour seulement 31 élèves recensés à Béni Ksila littoral, alors qu’ils sont 96 élèves à Djebla.” 18 km, c’est la distance séparant les deux localités “en compétition” pour abriter l’annexe du lycée d’Adekar et la réunion des deux parties a abouti à seulement cet “arbitrage” du wali qui s’adressant aux gens de Béni Ksila littoral a dit : “Vous avez jusqu’à jeudi 20 septembre pour présenter une liste dépassant les 50 élèves, et à ce moment-là, l’annexe sera ouverte chez vous.” Il est prévu une autre réunion entre la DE et les représentants des habitants des deux localités.


M B

 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos