Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Algérie profonde Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE

Une cellule d’écoute pour les toxicomanes à Constantine

Par :

“Nous avons remarqué, à travers les tournées d'inspection que nous faisons régulièrement, que le fléau progresse constamment chez la frange des adolescents dont l'âge varie entre 12 et 17 ans”, affirme le docteur Abdallah Benarab, président de la Fédération nationale de lutte contre la drogue et la toxicomanie.

À l´instar des autres wilayas du pays, Constantine a célébré, avant-hier, la Journée mondiale de lutte contre la toxicomanie, décrétée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1987. Saisissant cette opportunité, la sûreté de wilaya a organisé, conjointement avec la Fédération nationale de lutte contre la drogue et la toxicomanie (FNLDT), la journée de sensibilisation contre la drogue et la toxicomanie au palais de la culture Malek-Haddad, lors de laquelle l'officier responsable de la communication à la sûreté de wilaya, le lieutenant Zemouli, a annoncé la création et l'entrée en activité, depuis avant-hier, d'une cellule d'écoute ayant pour siège le centre médico-social de la police de Sidi Mabrouk. Ce nouvel organisme, qui est venu renforcer le dispositif de lutte contre le phénomène de la drogue et de la toxicomanie, se compose d'un médecin psychologue de la police, d'un médecin généraliste, d'un représentant de la direction des affaires religieuses et d'un autre du mouvement associatif.
Sa mission consiste à accueillir les personnes dépendantes aux drogues et les orienter vers les secteurs compétents pour leur prise en charge, notamment au niveau du centre intermédiaire implanté à El-Khroub.
Ainsi, selon les déclarations du lieutenant Zemouli, les saisies opérées au niveau de la wilaya de Constantine dans le domaine de la lutte contre la drogue et la toxicomanie, durant le premier semestre de l’année en cours, sont en nette augmentation par rapport à la même période de l'année passée. Si au niveau national, les saisies ont dépassé les 12 tonnes de cannabis et 41 000 comprimés psychotropes, pour la wilaya de Constantine, cet officier a indiqué que les quantités de cannabis saisies ont atteint 14 kilos et demi.
Les personnes impliquées dans les trafics sont au nombre de 143, tandis que les affaires traitées dans ce domaine ont été de l'ordre de 103. Pour les psychotropes, la quantité de comprimés saisie a atteint les 2 499 unités.
Pour le président de la FNLDT, qui regroupe 250 associations activant dans le domaine de la lutte contre les fléaux sociaux, le docteur Abdallah Benarab, a reconnu que les journées de sensibilisation ne suffisent pas pour limiter ce phénomène dangereux, et il faut que le travail de proximité que mène sa fédération, notamment en direction des jeunes, se poursuive avec plus d'efforts car, a-t-il souligné, “nous avons remarqué à travers les tournées d'inspection que nous faisons régulièrement que le fléau progresse constamment chez la frange des adolescents dont l'âge varie entre 12 et 17 ans”.
Il estime que les recommandations qui vont être faites durant cette journée doivent être adressées en particulier au ministère de la Santé pour demander, entre autres, la création d'un centre intermédiaire dans chaque wilaya et suggérer que le phénomène de la drogue soit considéré comme une priorité pour la médecine générale, dans la formation des médecins en incluant un module dans leur cycle de formation.
Houda CHIED

 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos