Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

Conduire et se conduire autrement

Des engins en tout genre sur routes et autoroutes !

Un «Manitou» entre à Ghardaïa : cela s’est passé le 27 févier dernier à 8h 28mn. Ce n’est pas le titre d’une superproduction hollywoodienne mais simplement un impressionnant engin de manutention, l’air menaçant avec les longues fourches, sans plaques d’immatriculations, qui roule à grande vitesse, trainant derrière lui une longue chaîne de camions semi-remorques, de bus et véhicules légers pressés d’arriver à bon port, soit pour arriver à l’heure à leur lieu de travail ou pour d’autres raisons. Ce n’est pas un fait exceptionnel. Cela se passe partout en Algérie et avec d’autres types d’engins sans qu’ils soient inquiétés outre mesure.
Pourquoi ces engins, camions, des super gabarits, la plupart du temps avec une marchandise penchant dangereusement sur un côté ou sur l’autre ? La question que tout le monde se pose est légitime : comment ces centaines de camions, bus ou engins se baladent à leur guise sur nos routes sans être inquiétés ? La réponse est toute simple, voire élémentaire : c’est que derrière chaque engin, camion, semi-remorque ou bus, se cache un “grand Manitou” qui est prêt à intervenir en cas de pépins. “Chez ces gens-là, messieurs, on ne pense pas”, comme dirait Jacques Brel. On ne pense qu’au gain rapide. Aller toujours plus vite et plus loin. Peu importe s’ils incitent leurs conducteurs à enfreindre les lois du code de la route.
On devrait criminaliser les effractions de tout genre sur nos routes. Est-ce-que ce fameux permis à points serait respecté et appliqué dans toute sa rigueur sur nos routes ? Permettez-moi d’en douter, car les “barons de la route” existeront toujours. Les chauffards aussi. Tant pis pour le nombre de morts et de blessés, car partis comme on est, on établira un nouveau record mondial en 2012. À quoi ça sert d’essayer de sensibiliser une partie des conducteurs quand l’autre est au- dessus des lois ? Notre pays ne se développera guère et n’assurera la sécurité routière pour tous que lorsqu’il y aura une stratégie réelle, en termes d’infrastructures routière et ferroviaire et que nul ne sera au-dessus des lois.
En attendant, restez vigilants et appréciez le son du silence.


Y. B. M
Réagir sur : welldonebel_2009@hotmail.com