Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Auto news Jeudi, 13 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

conduire et se conduire autrement

Les bons exemples

Par : Yahia Belhadj-Meziane

Aujourd’hui, on aborde les bonnes réalisations et de comportement humains, citoyens sur nos routes du Sud. Entre Hassi Bahbah et Djefla, le tronçon d’autoroute a été réalisé ces deux dernières années. Une partie de cette autoroute a été refaite plusieurs fois.
Il faudrait peut-être penser à bétonner cet endroit. Ce qui m’épate vraiment, ce sont les arbres et arbustes qu’ils ont plantés entre les deux voies. On est loin de ces palmiers importés d’Espagne dans le cadre de transfert technologique. Les nôtres se tiennent debout sans soutiens de piliers ou de fil métalliques. Alors comment se fait-il qu’ils arrivent en containers par le port d’Alger ? À moins qu’il y ait un nouveau port à Biskra. Il faudrait aussi féliciter et rendre hommage aux «guerriers de la route» d’El-Menia. Ils se débattent comme des diables avec tout ce qui se passe sur la route. Dès qu’il y a un vent de sable, ils sont présents ; quelqu’un tombe en panne, ils y vont ; un accident, ils sont présents. Si vous êtes fatigué et que vous passez les voir, ils vous accueillent à bras ouverts, partagent avec vous le peu de nourriture qu’ils ont. Je dirais d’eux qu’ils sont les anges gardiens de la route. Bravo les gars pour votre dévouement, votre aide si précieuse pour sauver des vies et votre sympathie et hospitalité. Dans notre pays des professionnels dans tous les domaines existent et en grand nombre. Il faudrait savoir les aider à donner le meilleur, leur donner les moyens matériels et le respect. Nous savons vivre et travailler ensemble. Il suffirait qu’il y ait une volonté et une stratégie de travailler ensemble pour notre bien et celui de nos générations futures.
Et quand la sensibilisation a atteint ses limites, il faudrait appliquer la loi dans toute sa rigueur. De préférence le plus rapidement possible, ensemble et dans le même sens. Réduire votre vitesse, c’est augmenter vos chances de survie en cas d’accident. Respecter le code de la route, c’est éviter des accidents.


Y. B. M.

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos