Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

Conduire et se conduire autrement

Les conducteurs et les singes !

C’est un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur, surtout durant le week-end, les jours fériés ou pendant les vacances scolaires : ces ruées vers un endroit qui semble très en vogue ! Cela se passe sur la RN1, à 15 km de la Chiffa, avant et après les deux tunnels. L’un d’entre eux n’est pas éclairé du tout. Pourtant, des travaux de réfection de la chaussée ont été entrepris, il n’y pas si longtemps. Il faut dire que planifier ou engager des travaux n’est pas le fort de certains secteurs. C’est du chacun pour soi, et Dieu pour… moi. Donc, à ces endroits on y trouve de tout.
D’abord, les singes qui descendent pour s’approvisionner en denrées alimentaires en tous genres. Ça va du simple bout de pain aux cacahuètes, aux bananes lesquelles sont devenues très abordables, et même qu’elles noircissent un peu, cela n’est pas grave, puisqu’elles sont vendues aux humains. Bref, c’est la fête. Nourrir les singes les rend dépendants. Et gare à celle ou à celui qui les excite. D’ailleurs, une petite fille avait été enlevée par les singes avant d’être retrouvée morte dans la forêt. Ensuite, cela les rend paresseux et agressifs. Simplement, le vrai danger vient du parking des véhicules, de partout et sur les deux rives. Déjà qu’elle est étroite et que tout y passe, du petit véhicule au convoi exceptionnel.
Des familles entières s’arrêtent et traversent imprudemment la route sans se soucier du trafic routier. Cela crée des embouteillages monstres qui arrivent jusqu’au barrage de contrôle de la Chiffa. Ce qui donne des ailes aux chauffards pressés. Ils se lancent dans des dépassements en 3, 4 ou 5 positions et tant pis pour ceux qui viennent d’en face. C’est un axe routier très important et très fréquenté.
D’où la nécessité d’avoir des gardes mobiles pour dissuader ces fous du volant et rendre le flux du trafic routier plus acceptable. Roulez à la vitesse demandée. Tout le monde ne se porterait que mieux.


Y. B. M.