Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

4 adaptations de Stephen King qui méritent le coup d’œil

©D.R.

Avec plus de 50 romans, Stephen King  le maître de l’horreur est de nouveau sous le feu des projecteurs. Après la sortie de son dernier livre en mars dernier, et l’adaptation de The Mist cet été en série. L’occasion de se pencher sur les adaptations du légendaire King.

Voici une petite sélection de quatre séries et mini-séries à voir ou revoir, adaptées d’œuvres de Stephen King. Prêt ? Frissonnez !

THE DEAD ZONE (2002-2007)

À la suite d'un grave accident de la route, Johnny Smith, un jeune professeur au lycée passe six ans dans le coma. À son réveil, il se découvre un don de voyance : celui de lire le passé ou l'avenir d'une personne, en lui serrant la main. Il va mettre ses capacités au service de la résolution d'affaires policières. Mené par Anthony Michael Hall, le show dura 6 saisons pour un total de 80 épisodes. Une série qui fera éternellement parti du patrimoine de la trilogie du Samedi de M6 -‘’instant nostalgie’’.

« IL » EST REVENU

Connu aussi sous son autre nom Ça, Le clown maléfique ; Grippe-Sou (Pennywise) incarné par Tim Curry et imaginé dans le roman  de Stephen King, publié en 1988,  aura traumatisé un grand nombre de téléspectateurs en 1990, lors de sa diffusion sous forme d’une mini-série en 2 parties.    

Une créature « Ça » répand la terreur et la mort dans la petite ville de Derry, un groupe de  sept enfants, décide de prendre les choses en main en partant à la recherche de la créature.

Notons  qu’une nouvelle adaptation, cette fois au cinéma, arrive sur nos écrans en septembre. Coulrophobes (phobiques des clowns), s'abstenir !

THE STAND (LE FLEAU)

L’un des plus gros bestsellers de King a été porté à l’écran sous la forme d’une mini-série en 4 parties en 1994.  Une œuvre épique qui  nous entraine dans un monde post-apocalyptique où un virus mortel, Le Fléau emporte 99% de la population mondiale et où le 1% restant se divise en deux camps : ceux avec Randall Flagg, l'incarnation du mal et ceux qui rejoignent la lumineuse Mère Abigail, une centenaire qui symbolise le bien.

SALEM’S LOT (LES VAMPIRES DE SALEM – 1979)

Plus ancienne que les autres, cette mini-série a le mérite d’avoir été réalisée par Tobe Hooper (Massacre à la tronçonneuse). 

On y retrouve Ben Mears, un auteur qui revient dans sa ville natale de  Salem’s Lot, dans le but d'écrire un livre sur une maison réputée hantée, et découvre que la ville est infestée de vampires...

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Digitale de "Liberté" (#RDL) 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER