Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Dr Mohammed Larbi Tourab : "Aucune société ne peut se développer au dépend de sa jeunesse"

Capture d'écran Youtube

Âgé de seulement 32 ans,  Docteur en Pharmacie, et Diplômé en Politique et Management de la Santé de l’une des plus prestigieuses écoles de Management au Monde, manager accompli, entrepreneur et chef d’entreprise, nous avons décidé de donner la parole au Docteur Mohammed Larbi Tourab pour évoquer la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse (chaque 12 août). Entre Entreprenariat, Ouverture au Monde, Citoyenneté et Engagement, découvrons sa vision et son engagement!

 

#Dr Mohammed Larbi Tourab, merci d’avoir accepté notre interview

Je vous remercie pour votre invitation, j’ai le plaisir d’évoquer aujourd’hui, la Journée Internationale de la Jeunesse et de l’engagement des jeunes, et je profite pour adresser mes vœux les plus chaleureux à la Jeunesse Algérienne et pour le plein succès de son engagement, le ciment de notre Nation.

# Comment vous présenteriez-vous en 3 mots ?

Si je ne devais choisir que 3 mots, je vous dirai : engagé, entrepreneur et novembriste.

# Le 12 août marque la journée internationale de la jeunesse. Quel regard portez-vous sur cette journée ?

Je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la jeunesse, son audace, à l’entreprenariat et avant tout à l’engagement pour mon Pays.

Les mots du célèbre discours d’investiture de Kennedy en 1961 résonne toujours en moi: « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. »

D’ailleurs, ce sont des jeunes à Vienne en Autriche en 1991, réunis pour le premier Forum mondial de la jeunesse organisé par les Nations Unies, qui ont proposé d'instaurer une Journée internationale de la jeunesse. En 1998 à Lisbonne, la résolution est adoptée lors de la première Conférence mondiale des ministres de la jeunesse, où le 12 août, a été déclarée Journée internationale de la jeunesse. Cette initiative nous la devons à des jeunes engagés.

La journée internationale de la Jeunesse nous offre ainsi une occasion de célébrer les opinions et les initiatives des jeunes.

Passage du Dr Tourab à l'émission 19h INFO de Khaled Drareni

# Pourquoi célébrer, annuellement, la Journée Internationale de la Jeunesse ?

Il s’agit d’une célébration annuelle des jeunes femmes et jeunes hommes en tant qu’acteurs essentiels du changement.

Mais aussi une opportunité d’attirer l’attention internationale sur les problématiques liées à la jeunesse, les défis et les épreuves auxquels elle fait face dans 15 domaines.

Parmi ces domaines prioritaires se trouve: L’éducation, l’emploi, la santé, l’environnement, la délinquance juvénile, les loisirs sains, les technologies de l’information et des communications, et la participation effective des jeunes dans la vie de la société et dans le processus de prise de décision.

# Chaque année, cette journée est consacrée à un thème particulier. L’année dernière, la journée internationale de la jeunesse 2016 s’intéressait aux moyens de faire du programme de développement durable à l'horizon 2030 une réalité. L'accent fut mis sur le rôle principal que jouent les jeunes dans le processus d’éradication de la pauvreté et dans l’atteinte d’un développement durable par le biais d’une production et d’une consommation durables. Cette année, la Journée IJ se déroule autour de quel thème ?

Le thème à l’honneur cette année est « Youth Building Peace - Les jeunes édificateurs de la Paix ».

La journée internationale de la jeunesse 2017 célèbre le rôle crucial que jouent les jeunes dans la consolidation et le maintien de la paix et la sécurité, dans la prévention et le règlement des conflits, et dans la contribution de la jeunesse à la justice sociale et au développement durable.

 

#Quel est l’objectif d’une journée internationale de la Jeunesse ?

L’objectif, est, de promouvoir auprès des jeunes, le Programme d’action mondiale pour la jeunesse à l’horizon 2030 et au-delà.

Ce Programme vise à édifier des sociétés pacifiques et inclusives et affirme qu' « il ne peut y avoir de développement durable sans paix et sécurité. » 

Le Programme d'action mondial pour la jeunesse fournit un cadre politique et des lignes directrices visant à améliorer la situation des jeunes dans le monde, encourage également à promouvoir activement la participation des jeunes au maintien de la paix et de la sécurité internationale.

# L’Algérie est historiquement un pays engagée pour la Paix, c’est dire donc, que le thème de la Journée Internationale de la Jeunesse de cette année, est d’actualité et la célébration vient à propos. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Ce thème des jeunes édificateurs de la paix m’inspire à évoquer la jeunesse révolutionnaire sacrifiée, qui a donné à l’Algérie, une armature républicaine à jamais et qui a donné au Monde une culture de la Paix. L’Algérie est la preuve vivante que les jeunes façonnent leur pays pour le rendre meilleur.

Nous devons à la Jeunesse du Novembre 54, notre indépendance, notre liberté et en toute humilité, je salue au nom de la génération de l’indépendance toute la famille révolutionnaire, et je m’incline devant nos Martyrs tombés au nom de la Patrie.

Je lui renouvelle mon profond respect cette jeunesse Novembre 54.

#Récemment, encore l’Algérie a été touché par l’insécurité et de terrorisme, bien avant l’internationalisation du phénomène, quelle leçon le Monde doit-il en retenir ?

L’Algérie donne encore des exemples de Paix et de prévention de l’extrémisme violent aujourd’hui au Monde entier, qui peine à résoudre ses conflits.

Ayant souffert précocement de terrorisme féroce en son cœur, l’Algérie a d’abord lutté seule, envers et contre tous, grâce à l’énergie de sa Jeunesse engagée dans les différents corps constitués, les corps de l’Armée Nationale Populaire, de la protection civile et de la sûreté nationale, grâce au courage de ses Hommes de Culture et de Pensée et grâce à la résilience de tout le peuple algérien.

L’Algérie a vu la mise en œuvre de la « Charte pour la paix et la réconciliation nationale » initiée par Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, « Artisan de la Paix retrouvée ».

Depuis la communauté internationale reconnaît à l’Algérie, son expérience et son savoir-faire, qui fait autorité.  

# Quelle place pour les jeunes dans le monde moderne d’aujourd’hui ?

Le monde moderne n’a jamais été aussi jeune. Particulièrement en Afrique. Aucune société ne peut se développer au dépend de sa jeunesse. La jeunesse algérienne est elle aussi confrontée au monde moderne, à la mondialisation et à l’hyper-connectivité.

Loin d’être isolée du reste du monde, il est clair que la jeunesse algérienne d’aujourd’hui vit une période de tension née d’un contexte international difficile, elle profite de ses avantages et en subit ses conséquences.

Comme la jeunesse du monde, la jeunesse algérienne vit des problèmes d’emploi, de formation, de loisirs et d’intégration sociale.

Toutes les révolutions qui s’annoncent la révolution numérique, la révolution verte, la révolution énergétique, porteront les rêves de notre jeunesse algérienne, et feront vibrer ses ambitions, ses espérances plus loin, plus vite et plus haut que sans doute jamais nous n’aurions pu l’espérer.

# Pas facile d’être jeune et ambitieux aujourd’hui, nos sociétés sont très attachées au respect et au pouvoir des anciens. L’engagement des jeunes a-t-il un rôle pour l’avenir de l’Algérie?

C’est une évidence, la jeunesse algérienne est le plus bel atout pour l’avenir de l’Algérie. 55 ans après avoir gagné l’indépendance, la jeunesse pèse toujours un poids très lourd sur le destin de l’Algérie.

Notre pays est riche avant tout de sa jeunesse, C'est donc la mobilisation de cette jeunesse pour fructifier les richesses nombreuses du pays qui sera le levier grâce auquel l'Algérie dépassera, la crise actuelle sans dommage, et accélèrera le cours de son développement pour accéder demain, à son statut légitime de pays émergent.

#Quelle bataille prioritaire pensez-vous que la Jeunesse algérienne doitmener ?

J’appelle la jeunesse à réaliser un sursaut généreux pour gagner la bataille du développement. Une telle bataille est au-dessus de tous les clivages politiques, et tous les clivages idéologiques, ou de quelque autre nature qu'ils soient, parce que c'est tout simplement la bataille de notre propre avenir, la bataille du devenir de l'Algérie.

#Concrètement...

Concrètement, engagé une réflexion sur un certain nombre de projets au sein des assemblées élues ou consultatives notamment :

Le financement des projets des jeunes, la facilitation d’accès au foncier industriel et agricole aux jeunes, la création des centres de formation, la facilitation d’accès aux fonds, mais aussi l’élaboration d’un plan de lutte contre la délinquance et toutes formes de violence et d’insécurité et enfin la construction d’infrastructures à travers un programme socio-économique d’urgence.

#Faites-vous confiance en nos institutions pour donner la parole et le pouvoir de décision à la jeunesse pour être acteur du changement ?

Les jeunes sont au cœur du Programme de Son Excellence, Monsieur le Président de la République qui agit sur tous les fronts pour les soutenir.

Cette journée est pour les Hautes Autorités du Pays l’occasion de réaffirmer, si besoin en était encore, la nécessité d’impliquer cette frange majoritaire de notre société aux prises de décisions en mettant les voix de la jeunesse en avant et en encourageant les jeunes à s’unir pour agir.

La jeunesse algérienne tient un rôle et une place dans le processus de développement du pays, de la région et du continent. C’est indéniable.

#Finalement quel message, des Autorités passé à la Jeunesse algérienne, entendez-vous ?

Jeunes et Autorités vont ensemble trouver les voies et moyens pour valoriser davantage le potentiel des jeunes et les aider à surmonter les difficultés auxquelles ils font face et montrer aux yeux du pays que la jeunesse est une donne à prendre en compte si on veut réellement tendre vers une société paisible.

Et c’est dans cet esprit, d’ailleurs que l’engagement du Président de la République a inscrit dans son programme l’intronisation d’une nouvelle institution pleinement dédiée à la Jeunesse: Le Conseil Supérieur de la Jeunesse.

# Ce Conseil Supérieur de la Jeunesse, quel bénéfice pour la Jeunesse algérienne ?

Mon souhait serait que les jeunes ne soient pas de simples bénéficiaires de ce Conseil – qu’ils soient des acteurs essentiels pour trouver des solutions aux défis auxquels la jeunesse se doit de faire face aujourd’hui.

Une jeunesse engagée est un gage d’avenir pour toute une Nation.

Ce Conseil, je suis certain qu’il jouera un rôle de premier plan dans le domaine de la jeunesse, c’est le dessein du Président de la République pour cette institution : de viser à renforcer les capacités nationales en la matière et à accroître les occasions offertes aux jeunes algériens de participer pleinement à la vie sécuritaire, sociale et économique de façon tangible et constructive.

#Mohammed Larbi Tourab, merci, votre mot de la fin ?

S’accordant sur le thème de cette année Youth Building Peace - Les jeunes édificateurs de la Paix, mon mot de la fin ira à nos jeunes dignes héritiers de la jeunesse algérienne qui a fait naître l’Algérie libre sur le champ de bataille, la jeunesse de l’Armée Nationale Populaire qui protègent l'intégrité du territoire national, les intérêts et l’économie nationale au milieu d'un voisinage malheureusement perturbé par plusieurs foyers de tensions.

Ces braves qui risquent leur vie pour nous, ils sont jeunes comme nous, ils aiment vivre comme nous, ils ont un idéal comme nous, ils ont des rêves comme nous, ils ont un engagement envers leurs familles comme nous, ils aiment l’Algérie comme nous.

Interview réalisé par Mohamed Lamine Maghnine

(Blogueur à la Rédaction Numérique de "Liberté")

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER