Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

La frustration du non-vu

©D.R.

La vie d’un sériephile est devenue quasi intenable, rythmée par d’incessantes nouveautés, qu’il est impossible de rater, sous peine de ringardise express. La surabondance de séries le place face aux limites de son appétit et de son savoir.

Même si on passe notre vie entière, devant un écran, même si on essaye de battre, en défiant les lois de la médecine, le record du monde de binge watching (1), le compte n’y serait pas. On ne pourra pas tout voir.

L’offre sérielle qui semble infinie, peut faire naître une véritable frustration chez le sériephile. Cette saison que vous n’avez pas repris, cette série que vous vouliez voir, cette autre que vous vous êtes promis de rattraper. On se sent largué, on hésite, honteux, à aller lire les "récaps" pour se mettre à jour.

Il est impossible de tout suivre, il y aura toujours des séries qui échapperont à nos filets, et cela est dû à l’augmentation du nombre de séries; allant de 25 séries en 1999 à 455 en 2016.

En plus des séries américaines, les anglais proposent régulièrement des séries originales.

La fiction française paraît plus florissante qu'il y a quelques années, et n'oublions pas tous les autres pays qui eux aussi ont un savoir-faire remarquable en matière de séries ; on pense à l'Australie et aux pays scandinaves.

Il faut alors réussir à se frayer un chemin à l'heure de la « Peak TV» (2), où les propositions de qualité (et les navets) se multiplient à vue d'oeil.

Tout cela peut faire plonger le sériephile dans un océan de     perplexité. Comment rester à jour ? Quelle œuvre repêcher et quelle autre laisser à la dérive ?

Je m’entends souvent promettre un « cette série-là est sur ma liste ». Ce qui sous-entend que « dès que j’ai une minute, je m’y mets ». Demain je commence, demain je reprends, demain je rattrape.                                           Entre les blockbusters qu’il faut avaler, parfois sous la « contrainte » de la pression sériephile et populaire (Trop de news, trop de tweets, trop de blagues, trop de trolls, trop de présence) comme The Walking Dead et Game of Thrones. Il est alors difficile de trouver le temps de donner leur chance à ces "petites" séries qui nous guérissent des phénomènes médiatiques.

Pour faire face à l’angoisse du non-vu, il faut désormais faire des choix drastiques (ou renoncer au sommeil !). Et c'est en resserrant notre cible que viendra, peut-être, le salut. Ne pas essayer de couvrir un maximum de choses, choisir ses histoires et s’y accrocher, faire sa sélection, et l’assumer.   On peut être à jour sur toutes les séries de superhéros et n’avoir rien à faire des séries des petites chaînes câblées – ou l’inverse – on n’en est pas moins sériephile.                                                       

Faire confiance à ses goûts ou à ceux de la critique, et s’éclater, car l'essentiel c'est de les aimer ses séries !

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Numérique de "Liberté"

(1) En avril 2016, un Américain a battu le record de binge watching, en passant 94 heures devant des séries. 
(2) Peak TV : le mot qui a été donné pour qualifier l’abondance de séries télé.

 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

 
 
 
 
 

 

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER