Scroll To Top

A la une / CAP(ENP)/Réd-Num-"Liberté"

CAP (ENP)/Liberte-algerie.com

TOP 13 des galères rencontrées depuis le début de ton Projet de fin d’études

Quand t’es en dernière année d’un cycle universitaire, tu es souvent super content de pouvoir vite en avec, tu te dis que bientôt tu passeras à la prochaine étape ! Mais avant d’y parvenir, tu es amené à passer l’étape ultime, le dernier niveau, le combat fatal : la préparation de ton projet de fin d’études. Si toi aussi tu es en train de finaliser ton mémoire en ce moment même, ou que tu l’as déjà fait il y a quelques années, Il t’est forcément déjà arrivé de tomber dans des situations que tu n’aurais jamais imaginées. Alors histoire de te faire revivre tout ce supplice, on t’a préparé une bonne liste de toutes les galères que tu as rencontré durant le semestre de la mort qui tue, parce qu’on aime bien faire ressurgir toutes tes émotions les plus douloureuses.

1. La flemme: Tu viens tout juste de finir les derniers examens de ta vie, tu mérites bien un moment de répit. Tu t’accorderais bien alors une petite semaine avant d’aller à la rencontre de ton encadreur …

2. L’encadreur: Cette personne qui peut être ta bouée de sauvetage comme ton pire cauchemar. Avec un peu de chance ! Ton encadreur sera une personne qui s’y connait vraiment dans le domaine que tu as choisi et généralement, ça veut aussi dire que cette personne sera injoignable ou complètement indisponible pour toi. Sa disponibilité et niveau d’expertise sont souvent inversement proportionnels.

3.  L’inspiration: Pendant que tes expériences sont en cours, tu décides, dans un élan de bravoure, de prendre de l’avance et de t’attaquer à la rédaction des premiers chapitres de ton mémoire, et là, c’est le drame. Tu te retrouves à faire face à une page Word blanche pendant deux semaines, voire plus, tu ne sais pas par où commencer ni quoi faire en premier. Et là, un de tes amis te conseille de commencer par lire quelques livres et publications.

4. La documentation: Plus ton domaine est nouveau et d’actualité, plus tu galères pour trouver de la documentation. Et quand tu en trouves enfin, on t’exige de payer une somme astronomique pour 8 pages de lecture. Merci mais sans façon !

5. Les problèmes de fonctionnement des appareils: Pour beaucoup d’étudiants, un PFE requiert des machines et des appareils et souvent, dans les universités algériennes, ces appareils datent de la naissance de tes parents et très fréquemment, ils s’arrêtent de fonctionner. D’où la nécessité de s’équiper quotidiennement de tournevis, marteaux et chatterton, sait-on jamais.

6.Quand, tout simplement, rien ne marche: Quand ta machine est cramée par l’usure, que ton programme ne fonctionne pas, que ta solution ne donne aucun résultat ou que tes données n’ont aucun sens et que la seule chose que tu veuilles faire est de mourir et d’espérer qu’on te ressuscite en Juillet, avec ton mémoire imprimé dans une main et ton diplôme dans l’autre … Bah quoi, rêver n’a jamais fait de mal à qui que ce soit.

7. Le beau temps: Plus les jours passent, plus l’été approche et plus tu galères pour avancer. Tes amis se mettent à te proposer de sortir, de prendre l’air, de faire une pause, ne sachant pas que toi ta pause tu l’as déjà prise il y a deux mois de ça … Et que tu ne l’as toujours pas finie.

8. Les proches: Tous tes proches, amis, parents, camarades de classe et ton binôme qui te posent – avec des tons différents – une seule et même question : « Ton mémoire, ça avance ? ». Et toi, t’es là, tu les regardes, tu ne sais pas quoi faire ou dire puisque tout ce que tu diras sera retenu contre toi, et que tu es sûr(e) d’entendre une leçon de morale de deux heures si tu réponds en toute honnêteté. Particulièrement quand tu te trouves à ce moment-là face à ton PC, en train de revoir ton épisode hebdomadaire de Game of Thrones, pour la cinquième fois.

9.Les excuses: T’as pas où travailler ? Trop de bruit dans la biblio’ ? Pas assez de place ? Trop de monde avec qui discuter chez toi ? Nous avons tous sorti des excuses pareilles pour fuir nos responsabilités, arrêtons de nous voiler la face.

10.Le temps: Qui décide soudainement de ne plus suivre aucune loi de la physique. Tu avais mis une éternité pour commencer ton stage, et voilà que le dernier mois passe en un éclair !

11.Le sommeil: Au début de ton projet, tu avais le temps pour récupérer toutes les heures de sommeil, perdues depuis l’obtention de ton BAC.

Tu pouvais faire une grasse mat’, la sieste et dormir tôt le soir. Mais vois-tu maintenant, il te reste une semaine avant la date de dépôt et une trentaine de pages à rédiger, ton Powerpoint à faire et pas trop le luxe de te poser un moment.

12.Les corrections et la mise en page: C’est la cinquième fois que tu lis et corrige les 120 pages de ton mémoire, et tu as toujours le chic de zapper un « s » en plus, un point manquant, une ligne isolée ou un tableau qui déconne. Que t’utilises Word ou Latex, ces deux s’acharneront contre toi et ce jusqu’à même ton jour de dépôt.

13. Les répét’: Que tu ne feras point, parce que tu as commencé hyper tard ton ppt, parce que tu étais occupée à revoir un calcul que t’avais fait de travers, parce que tu n’as pas assez dormi cette semaine et trop celle d’avant.

Et malgré toutes ces rudes épreuves, tes quelques mois de galère resteront probablement à tout jamais gravés dans ton et ta mémoire (Il fallait la faire cette blague !).

Et toi ? Est-ce que tes galères ont été citées dans ce TOP ? Si non, raconte-nous tout !

Hanane HANNANE

CAP(ENP)/Liberte-algerie.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER