Scroll To Top

A la une / CAP(ENP)/Rédaction Numérique de "Liberté"

#LibertéVENDREDI

Le rugby : plus qu’un sport, un style de vie

Joie des rugbyman algériens suite à un essai réussi lors du match amical disputé sur la pelouse du stade Zabana (Oran), le 18 décembre dernier, face aux Tunisiens (victoire 16-6)/©D.R.

Créée il y a à peine 6 mois, la fédération algérienne de rugby travaille d’arrache-pied pour promouvoir cette discipline dans le pays. Entre formations d’entraîneurs et d’arbitres, matchs amicaux de l’équipe ″nationale″, et tournois entre clubs, cette discipline est bien lancée pour conquérir les cœurs des algériens.         

Ce qu’il faut savoir est que le rugby a presque 10 ans de présence en Algérie notamment grâce au club Hydra « HAC » qui est le pionnier et formateur des premiers rugbymans 100% made in DZ.

Avec la multiplication des clubs de rugby à Alger, Oran, M’sila et autres wilayas du pays on se demande bien ce que  ces jeunes, étudiants pour la plupart, trouvent à ce jeu réputé pour sa violence et brutalité. Juger le rugby sans connaître les principes du jeu c’est comme juger un livre à sa couverture ça induit les gens en erreur, en effet derrière cette couverture de brutalité et de violence se cache un sport fondé sur un ensemble de valeurs nobles, parmi ces valeurs, la discipline, l’intégrité et la plus importante de toutes, le respect, c’est la valeur suprême et celle qui englobe toutes les autres, le respect est la base de notre jeu, respect des coéquipiers d’abord, des entraîneurs, des arbitres, des supporteurs et enfin des adversaires.

Tout d’abord les coéquipiers, au rugby une équipe est une famille et chaque coéquipier est un compagnon de guerre qui vous soutient en cas de besoin et vice versa, un seul homme peut mettre en péril toute l’équipe alors respecter ses coéquipiers c’est se donner à fond pour eux tout comme ils se donnent à fond pour vous, quand l’un de nous est à terre on l’aide à se relever. Au rugby il n’y a pas de Cristiano Ronaldo ou de Messi mais il y’a l’équipe et respecter son équipe c’est de ne pas la laisser tomber.

Ensuite les entraîneurs, le coach est tel un père pour sa famille de joueurs, ils lui doivent respect quand il parle tout le monde écoute, quand il donne un ordre tout le monde exécute. En contrepartie de ça, le coach donne tout ce qu’il a pour ses joueurs, sa satisfaction est de les voir victorieux mais avant tout sains et saufs, car au rugby la sécurité est une chose primordiale et la responsabilité de tous, et bien entraîner c’est mettre ses joueurs à l’abri des blessures.

Maintenant passons aux arbitres, comme toute discipline le rugby a ses propres règles, elles ont été établies dans 2 buts principaux, le premier est d’assurer la sécurité des joueurs et arbitres, le second c’est de faire de ce jeu un véritable spectacle. C’est pour cela qu’en rugby l’arbitre n’est pas un gendarme mais plutôt un maestro qui avec son orchestre de joueurs donne un récital de plaquages et d’essais. Si jamais vous regardez un match vous verriez de gros gaillards de 2m et 120kg se faire tout petits devant un arbitre d’1m50 sans que jamais l’un d’eux n’ose lever la main sur lui.

Après l’orchestre et le maestro c’est au tour du public, au rugby les supporteurs sont pour encourager leur équipe et voir un beau jeu et non pour casser ou saccager et la preuve dans un stade de rugby on trouve petits et grands hommes et femmes, et si jamais vous regardez un match de rugby et que vous tombez sur une pénalité, vous verrez le stade entier se taire pour laisser le tirer se concentrer sur sa pénalité, on se croirait dans une partie de golf, vraiment exceptionnel !

Finalement et pas des moindres, le respect des adversaires, le rugby étant un sport de contact et au cours du match les esprits s’échauffent et parfois ça dégénère en bagarre générale, mais une fois la partie terminée, on oublie tout, l’adversaire redevient un frère. Au rugby il y a ce qu’on appelle la 3ème mi-temps, une tradition où les deux équipes adverses se retrouvent après le match pour fêter la rencontre quel que soit le résultat de la rencontre, une belle façon de consolider les relations entre joueurs.

Rugbyman un jour, rugbyman pour toujours, que ça soit en Algérie, en Tunisie en Malaisie ou aux USA, nous sommes tous frères et formons une même famille, nous sommes de couleurs différentes, de cultures différentes et de religions différentes, mais au final nous sommes tous joueurs de rugby et c’est ce qui nous unit le plus.

Abderrahmane CHENIKI 

CAP/Liberte-algerie.com

@Cheniki_Ab

Polytechnicien et Rugbyman, blond aux yeux au beurre noir, passionné de sports extrêmes, futur ingénieur industriel et rugbyman dans l'âme, un mix explosif...

 

 

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER