Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

ANSEJ de Bouira

186 projets financés en 2019

© D. R.

Au total 186 projets d’investissement ont été financés durant l’année 2019 par l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej) à Bouira, d’après les statistiques fournies jeudi dernier par le directeur de l’antenne locale de cette agence, Adel Hemmal. L’agence Ansej de Bouira “a reçu en 2019 un nombre de 350 dossiers de  financement de projets et de création de petites entreprises, et la commission de sélection n’a choisi et accepté que 201 demandes”, a tenu à  préciser M. Hemmal dans une déclaration.

“Sur les 201, l'Ansej n'a financé que 186 projets, tandis que le reste est en cours de financement”, a encore précisé le même responsable. “Le choix et la validation de ces dossiers se sont effectués sur la base d’une série de critères de réussite, dont notamment une formation universitaire et une formation dans le domaine de la gestion d’entreprise, ainsi que selon les demandes du marché local”, a souligné le même responsable. 

Les dossiers validés portent sur la création de petites entreprises activant notamment dans les domaines de l’agroalimentaire et de l’agriculture.  “L’Ansej de Bouira accompagne ces jeunes entrepreneurs dans leurs démarches et dans leurs projets afin de les aider à réussir le pari et maîtriser la gestion de leur microentreprises”, a-t-il assuré. 

Ainsi, avec la validation de ces nouveaux dossiers, l’Ansej de Bouira aura financé plus de 7 100 projets depuis sa création en 1998, selon les  chiffres donnés par les responsables de l’antenne locale La majorité des jeunes bénéficiaires ont pu réussir à créer leurs propres microentreprises et booster le marché de l’emploi au niveau local. Durant cette période allant de 1998 à 2019, des centaines de jeunes chômeurs ont été recrutés dans plusieurs petites et moyennes entreprises nouvellement créées dans le cadre de l’Ansej.

La plupart des projets créés sont liés à l’industrie agroalimentaire, l’agriculture, ainsi qu’à l’artisanat traditionnel et aux services, selon les explications de l’Ansej de Bouira. Par contre, certains bénéficiaires sont confrontés à des difficultés financières et d’autres liées aux problèmes de gestion. En raison de ces problèmes, ceux-ci n’ont pas pu honorer leurs engagements de paiement vis-à-vis de l’Ansej.
 

APS



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER