Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Ouverture de la Fête du raisin à Boumerdès

2,5 millions de quintaux attendus

Une dizaine de variétés de raisin exposées. © D.R.

La wilaya occupe toujours la première place à l’échelle nationale, avec une contribution à la production à hauteur de 45%.

Une production de plus de 2,5 millions de quintaux de raisin de table est attendue dans la wilaya de Boumerdès pour l’année 2017, alors qu’elle était de 2,3 millions l’année dernière, a indiqué le wali en marge de l’ouverture, samedi dernier, de la fête du raisin, qui se déroule à la Maison de l’environnement. La wilaya de Boumerdès occupe encore la première place à l’échelle nationale avec une contribution à hauteur de 45% à la production nationale, ajouté à cela une dizaine de variétés, notamment le red globe, la sabelle et le chasselas qui sont les plus prisés sur le marché. Selon des viticulteurs, la production aurait été plus importante s’il n’y avait pas un problème d’eau dans la partie est de la wilaya. “Tant que le problème d’eau subsiste dans la vallée de Baghlia et dans la région de Sidi Daoud, nous continuerons à rencontrer des difficultés en matière de production, ce qui a un impact direct sur les prix chez les consommateurs”, nous indique Mohamed Medgaga, viticulteur à Baghlia et qui possède plus de 8 ha de vignobles dont deux seulement sont irrigués. “Avant c’était l’oued Sebaou qui alimentait les centaines d’hectares de vignobles disséminés dans la région, mais maintenant avec le dessablage de l’oued, le lit du Sebaou n’arrive plus à retenir l’eau, notamment durant les mois de juin, juillet et août”, affirme notre interlocuteur. Les viticulteurs exhortent les autorités à réaliser des retenues collinaires pour faire face à la pénurie d’eau et aux opérations de piquage illicite d’eau potable qui continuent à pénaliser les citoyens. L’autre souci des viticulteurs concerne les problèmes d’actes de concession qui ne sont pas établis pour de nombreux fellahs, alors que la main-d’œuvre se fait rare, précise-t-il encore. “Aujourd’hui, nous faisons appel à la main-d’œuvre africaine pour pallier le déficit de main-d’œuvre”, ajoute un autre producteur. Malgré ces difficultés, la viticulture continue de se développer à un rythme effréné, puisque chaque année la surface grandit de 500 ha et plus. Cette année, la surface totale du vignoble dans la wilaya a atteint 2148 ha pour une production de 406 367 q de raisin, toutes variétés confondues. Plus de 50% de cette production est constituée de la variété sabelle, mais c’est le red globe qui demeure le plus prisé par le consommateur pour sa longue conservation et sa teneur équilibrée en sucre et en acidité. “C’est cette variété qui est très demandée par les chaînes d’hôtellerie internationales”, indique un producteur de Corso. Mais le muscat, le dattier, l’italia, la sultanine sont d’autres variétés qui s’ajoutent au panel de ce fruit délicieux qui peut frayer sa place à l’échelle internationale pour peu qu’une stratégie adéquate soit mise en pratique, suggère un viticulteur de la localité. C’est d’ailleurs le souci des autorités de la wilaya qui comptent collaborer avec les différentes administrations, notamment les Douanes, pour la mise en place d’une stratégie visant à exporter les produits vers d’autres pays.


M. T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER