Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Aïn Zaouïa (Draâ El-Mizan)

3 000 foyers en attente de raccordement au gaz de ville

La lenteur des travaux pénalise les habitants. © D.R.

Il est attendu que les entreprises concernées consentent un effort supplémentaire pour permettre à la SDC de raccorder les lots concernés par ces retards tout à fait regrettables.

Si durant le mois d’avril la direction de la distribution de gaz naturel a annoncé que 2272 foyers seraient alimentés en gaz de ville dans de nombreuses localités relevant d’une vingtaine de communes à travers la wilaya de Tizi Ouzou, à Aïn Zaouïa (commune de la daïra de Draa El-Mizan, à une quarantaine de kilomètres de Tizi Ouzou), aucun foyer n’a été raccordé jusque-là au réseau de gaz naturel durant toute cette période. Sur les quatre mille foyers éparpillés sur seize villages de la commune, seuls mille foyers ont bénéficié de cette commodité. Pour le moment, selon l’ex-président de cette APC, trois mille foyers sont en attente de mise en service qui, aux dernières nouvelles, est tributaire de la fin des travaux dans certains villages. “Le lot concerné par ce retard de réalisation touche les villages de Tizi Ameur, Ath Mohamed, Boumadène et Ath Saïd Oumahamed”, nous confie un élu à l’APC. Par ailleurs, les habitants des villages et hameaux de Kantidja, Iâllalen et Ihamouthène prennent leur mal en patience depuis quelques années déjà. “Pourtant, des promesses nous ont été données à maintes reprises quant à la mise en service du gaz avant le mois de Ramadhan. Mais, pour le moment, nous ne voyons rien venir et les villageois vivent une grosse frustration”, constate avec beaucoup d’amertume un habitant de Kantidja. Dans certains villages, non seulement les travaux sont au ralenti, mais que la SDC a émis de nombreuses réserves techniques qu’il faudra lever au plus vite pour la mise en service effective des nouveaux réseaux. L’autre problème rencontré par les habitants est le manque de compteurs. “Les futurs abonnés éprouvent certaines difficultés à constituer leurs dossiers, d’autant plus qu’ils devront aussi payer le prix du compteur”, nous dit un autre villageois. Il est donc attendu que les entreprises concernées doivent consentir un effort supplémentaire pour permettre à la SDC de raccorder les lots concernés par ces retards tout à fait regrettables. Au terme de cette grande opération de raccordement lancée depuis plus de trois ans dans cette grappe de villages qui constitue une importante proportion en matière de population, quand on sait que près de dix mille habitants résident à Boumahni, le taux de pénétration en gaz naturel atteindra 100% parce que le tiers du territoire de la commune jouit déjà de cette énergie du fait que l'APC avait bénéficié d'une tranche supplémentaire pour alimenter les foyers omis jusque-là.


O. Ghilès

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER