Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Ils exigent un plan de développement pour leur commune

Blida : les habitants d’Amroussa s’insurgent

© D.R.

Les habitants d’Amroussa, localité située au pied de la montagne de Chréa, à la croisée des chemins entre les communes de Soumaâ, Bouinan et Boufarik, s’insurgent et exigent leur part de développement. En effet, la création de la nouvelle ville de Bouinan, où des chantiers de milliers de logements asphyxient cette agglomération qui date de l’ère coloniale, en plus de la défaillance des réseaux d'eau potable et d'assainissement des eaux usées, l’absence d’éclairage public, des structures sanitaires et l’aménagement des trottoirs, qui font cruellement défaut, constituent les principales revendications des habitants qui souffrent le martyre particulièrement durant l’hiver. Les habitants d’Amroussa souffrent énormément de l’exode rural qui a créé une véritable anarchie dans le secteur de l’urbanisme où les bidonvilles poussent comme des champignons. Les terres agricoles n’ont pas été épargnées par la dégradation, même quand elles appartiennent au privé. “C’est à l’État d’intervenir pour autoriser la vente de ces terres pour la construction des habitations. Certains propriétaires terriens vendent leurs terres aux particuliers sans aucun schéma urbanistique. C’est l’anarchie totale. Une fois les constructions érigées, les gens se rendent compte des anomalies flagrantes comme l’étroitesse des chemins qui séparent les habitations, qui rendent difficile l’implantation du réseau de l’éclairage public, de l’assainissement et le bitumage des routes. C’est insensé que l’État n’intervienne pas pour canaliser ou imposer aux vendeurs des terres le respect de la règlementation de l’urbanisme”, explique un habitant d’Amroussa. Par contre, d’autres habitants affichent leur optimisme quant à l’avenir de leur village, surtout avec la création de la nouvelle ville de Bouinan qui s’étend jusqu’à leur village. Pour eux, la création des équipements publics prévus dans ce projet de la nouvelle ville, comme les établissements scolaires (écoles, CEM et lycées), les structures sanitaires (polycliniques- services des urgences), les services (les bureaux de poste et de télécommunications) et la réfection et la création de nouvelles routes, va profiter sûrement aux habitants d’Amroussa. Tout porte à croire aussi qu’Amroussa sortira de son isolement, car elle sera submergée par la nouvelle ville de Bouinan où un quota de 7000 logements AADL destinés aux souscripteurs de l’Algérois sera réceptionné prochainement.  


K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER