Scroll To Top
FLASH
  • Raffinerie pétrolière d'Alger: le chef du projet relevé de ses fonctions (APS)
  • Accidents de la route : 48 morts et 2.047 blessés en une semaine

L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

BRÈVES du Centre

©D. R.

Dossier des appartements F2 à El-Djebsa (Sour El-Ghozlane) : Les familles s’en remettent une énième fois au wali
Trente-six familles résidant dans des appartements de type F2, au quartier d'El-Djebsa, à la périphérie de la commune de Sour El-Ghozlane (sud de Bouira), interpellent encore une fois les autorités locales, à leur tête le wali, M. Chérifi. Ainsi, dans une requête qui lui est adressée, dont Liberté dispose d’une copie, ces citoyens exigent que “justice (leur) soit rendue”. Ils réclament essentiellement d'être relogés dans des appartements plus spacieux, comme ce qui devait être le cas en 2009, date à laquelle ils ont été relogés. Selon Djemaâ Zohir, président du comité dudit quartier et l’un des signataires de cette requête, des solutions existent et seraient d'après lui à la portée du chef de l'exécutif de Bouira. À en croire notre interlocuteur, le P/APC ainsi que le chef de la daïra de Sour El-Ghozlane lui auraient assuré qu'à leur niveau “tout est réglé” et que ces deux responsables attendraient, selon lui, le OK des responsables concernés. Pour notre interlocuteur, seul le wali de Bouira peut réparer ce qu'il a qualifié d’injustice. Ces familles avaient pour rappel bénéficié en 2009 de logements sociaux, mais de type F2, ce qui ne correspond nullement à leurs besoins, indiquent-elles. Donc, les responsables de l'époque s'étaient engagés à “corriger le tir” en les relogeant dans des appartements plus spacieux. Cependant, sept ans plus tard, ces familles continuent de “vivoter” dans la promiscuité la plus totale, sans qu'aucun responsable n'ait daigné remplir les engagements pris antérieurement.

R. B.

Bilan de la protection civile de Médéa : Baisse relative des accidents de la route
Dans son bilan d’activités relatif à l’année 2016, la Protection civile fait état de 30 375 opérations de sauvetage et d’assistance à des personnes en danger, dont le nombre d’évacuations de malades vers les établissements de santé et des soins représente 61,45%. Les sorties effectuées, soit 18 664 interventions, ont concerné les opérations d’évacuation de malades, les soins aux blessés et le transport de dépouilles. La ventilation des interventions par cause met au second plan les accidents de la circulation survenus sur l’ensemble du réseau routier de la wilaya avec 3898 sorties. Au cours de ses interventions, la Protection civile a recensé 1949 accidents de la route, ayant fait 60 morts et 2310 blessés, est-il précisé. Par ailleurs, 1106 foyers d’incendie ont été maîtrisés, alors que 44 victimes ont été prises en charge pour des blessures diverses. Concernant les opérations diverses, les mêmes services ont effectué 4860 interventions de sauvetage de personnes en danger, le transport de 106 dépouilles et le transport de 274 blessés. Comparativement à l’exercice 2015, il est observé une hausse du nombre global d’interventions de 15%, une baisse du nombre d’accidents et du nombre de victimes. Cependant, le nombre de cas de décès (60 morts) a légèrement augmenté en 2016 par rapport à 2015 en dépit de la baisse du nombre d’accidents.

M. EL BEY

TICHY (Béjaïa) : Un nouveau cas de suicide enregistré
Un nouveau cas de suicide par pendaison a été enregistré, hier, dans la wilaya de Béjaïa. Il est survenu sur la nouvelle route qui relie le village de Tizi Ahmed à Tichy.
A. N., un homme de 34 ans, ingénieur en électrotechnique, qui travaillait à l’université de Béjaïa, était sorti avant-hier de son domicile sans donner signe de vie. Il a été découvert pendu à un arbre. Les habitants de son village sont sous le choc. L’homme était un “garçon sans histoire et sain d’esprit, respectueux et respectable”. Mais “on a remarqué que ces derniers mois, il s’isolait beaucoup”, ont témoigné ses voisins.

M. O.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER