L’Algérie profonde / Centre

Rentrée dans le secteur de l’hôtellerie à Tizi Ouzou

Dispenser une formation de qualité

©D. R.

L’INHT (Institut national d’hôtellerie et de tourisme) de Tizi Ouzou a abrité, lundi, la cérémonie de la rentrée pour le secteur de la formation hôtelière 2017-2018. Elle a été présidée par le wali Mohamed Bouderbali et s’est déroulée en présence des autorités locales, d’une représentante du ministère du Tourisme, de nombreux directeurs de l’exécutif de wilaya, de représentants d’établissements touristiques de la région, du personnel et des stagiaires de l’établissement. S’exprimant à l’ouverture de la cérémonie, la représentante du ministère du Tourisme, Mme Mamouni, rappellera que “cette année, notre objectif principal est de faire de la qualité de la formation un réflexe et non une question conjoncturelle qui change au gré du temps. Désormais, tout acte qui serait entrepris en matière de formation touristique devrait aboutir, avant tout, à la bonne qualité du service. Le tourisme est désormais classé comme un secteur prioritaire, et nous sommes donc censés donner la meilleure image de l’Algérie. Le tourisme est la vitrine de notre pays !”. Le wali de Tizi Ouzou a réaffirmé la position de l’État dans le lancement du tourisme : “Le plan du gouvernement, adopté il y a quelques jours, confirme la conjoncture nationale qui est justement propice au décollage du tourisme. Et à ce propos, la wilaya de Tizi Ouzou, qui compte de nombreuses richesses et potentialités touristiques et humaines, recèle des atouts importants pour le développement du tourisme dans la région.” À l’occasion, il appellera les deux sections syndicales de l’institut, affiliées à l’UGTA et au Snapap, “à ne pas s’égarer dans des conflits inutiles”. Il a clamé haut et fort : “Soyez dignes de votre mission pour assurer une excellente formation aux étudiants, adaptée aux exigences du secteur, car le secteur du tourisme a besoin de se ressaisir pour avoir sa place dans le marché national.” Intervenant également à la même cérémonie, le président d’APW, Mohamed Messala, a relevé le fait regrettable que “des travaux de rénovation ont été lancés dans l’ensemble des hôtels publics que compte Tizi Ouzou, et ce, en pleine saison estivale, ce qui a grandement pénalisé l’activité touristique de la région durant l’été dernier”. Pour rappel, les travailleurs affiliés au Snapap (Syndicat autonome des personnels de l’administration publique) de l’INHT se sont démarqués de l’appel à la grève lancé par la section UGTA qui avait menacé d’un mouvement de grève suite aux “intimidations et menaces de sanction proférées par le chargé de la gestion de l’établissement à notre égard”.

K. Tighilt