Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Organisation et coordination des secours

La Protection civile de Médéa à pied d’œuvre

© D. R.

La démarche d’organisation et de coordination des secours a été déroulée au cours des journées techniques organisées par la direction de la Protection civile, du 27 au 28 novembre, à la salle de conférences de l’université Yahia-Farès de Médéa. Les journées techniques, auxquelles ont pris part les chefs de daïra, les SG des APC de la wilaya, les directeurs des zones industrielles et les étudiants inscrits dans les spécialités “hygiène et sécurité industrielle”, ont été marquées par de nombreuses interventions prononcées par des cadres de la Protection civile.

Justifiant l’opportunité de la tenue des journées, le directeur de la Protection civile de la wilaya de Médéa a indiqué que “ces journées entrent dans le cadre de l’optique de mettre le corps de la Protection civile au diapason des progrès scientifiques et techniques permettant de faire face aux catastrophes et à leurs conséquences ainsi qu’à la gestion des crises qui pourraient s’ensuivre”.

Au nombre des catastrophes qui ont eu lieu au cours de ces dernières décennies qui ont été à l’origine du déclenchement du plan national Orsec, il est cité le séisme d’El-Asnam en 1980 qui a causé plus de 80% de destruction dans la région, les incendies de forêts en 1983 qui ont causé la perte de plus de 130 000 ha de forêt, les inondations de Bab El-Oued et Ghardaïa, le crash d’avion en 2018, les explosions enregistrées dans les raffineries de pétrole, etc.

Depuis ces dernières années, les points noirs dus à l’accumulation des neiges ne doivent pas seulement être pris en charge dans le cadre du plan de viabilité hivernale, mais de s'incruster dans “le dispositif de vigilance qui couvre toutes les communes et qui est représenté au niveau des différents échelons de l’administration locale pour informer les populations et aider les personnes en situation précaire ou en détresse”, dira le wali, Abbès Badaoui.

Si la gestion de crise a pour rôle de “réduire la gravité de l'évènement quand il se produit, les mesures de protection sont étudiées et pré-déployées à l'avance. Elles prennent leur importance lorsque le risque s'est réalisé”. La gestion de crise est une méthodologie d’action menée par l’État ou ses collectivités territoriales face à une crise ponctuelle, souvent violente, qui peut être de type naturel (catastrophe), économique, physique, psychotique, ou encore une crise liée à l'information ou aux ressources humaines.
 

M. EL-BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER