Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

alors que les demandes de recrutement sont sur une courbe ascendante à Jijel

Le secteur de l’emploi de plus en plus saturé

© D.R.

Les demandes sur l’emploi à Jijel ont pris une courbe ascendante et elles ne semblent pas être près de s’inverser eu égard à ce contexte où le marché de l’emploi est loin de répondre aux nouvelles demandes. Depuis l’année 2015, les nouveaux venus sur le marché se compte par milliers, notamment parmi la masse des sans qualification professionnelle, qui n’ont qu’une infime chance de décrocher un poste d’emploi. 

La catégorie des diplômés de la formation professionnelle n’est pas mieux lotie, puis qu’elle aussi est loin de trouver un poste de travail répondant à son profil. Les diplômés universitaires, notamment ceux de certaines filières, sont également aux prises avec les mêmes difficultés, ce qui rend aléatoire leur quête d’un poste d’emploi qui réponde au profil de leur formation. C’est en résumé ce qu’on peut déduire du rapport sur l’emploi, présenté à la quatrième session ordinaire de l’APW de Jijel, qui s’est ouverte, jeudi dernier, pour se clore aujourd’hui. Outre les dossiers de l’environnement et du budget préliminaire de l’année 2020, une large partie des débats a été réservée à l’emploi, un secteur de plus en plus saturé. 
La hausse continue des demandes d’emploi est étayée par les chiffres rapportés et faisant savoir qu’en 2015, ils étaient 27107 à chercher un emploi. En 2016, ce chiffre est passé à 28458 pour atteindre les 29055 en 2017 et 33044 en 2018. En 2019, et avant la clôture du bilan de cette année, ils sont 32494 demandeurs d’emploi à s’être enregistrés. Les rédacteurs du dit rapport imputent cette hausse à l’augmentation de la population et à la culture de la recherche d’un emploi, mais aussi, constatent-ils, au lancement de grands projets durant les dernières années dans la wilaya de Jijel. Il convient de noter que la proportion de la recherche d’emploi est plus importante chez les garçons que chez les filles, selon le même rapport. En 2015, et alors qu’ils étaient 15947 demandeurs d’emploi chez les garçons, les filles n’étaient que 11160 à avoir déposé une demande. Ce nombre est descendu à 9622 en 2016 chez les filles et il a atteint 18836 chez les garçons. 
En 2017, elles étaient 10732 filles à avoir demandé un emploi contre 18323 garçons. En 2018, ce chiffre a brusquement  bondi pour atteindre 14780 filles qui ont postulé pour un poste d’emploi contre 18264 garçons, alors qu’en 2019, ces chiffres semblent se rapprocher avec 15917 demandes pour les filles et 16577 pour les garçons.
 

Amor Z. 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER