Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Lycée Abderrahmane-Mira de Bouira

Les enseignants en grève

Les enseignants du lycée Abderrahmane-Mira de Bouira, affiliés au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (Cnapeste) ont enclenché, hier, une grève illimitée dans le but d’alerter les responsables de la Direction de l’éducation locale, sur la dégradation de leurs conditions de travail.  Ainsi et dans une requête adressée au DE de Bouira, dont une copie nous a été remise, ces enseignants déplorent le manque de moyens pédagogiques, ainsi que la compression des effectifs, qui, selon eux, nuit gravement à la scolarité des élèves. Selon eux, plusieurs postes importants sont toujours vacants depuis l’année dernière, notamment celui conseiller en orientation, du censeur et du magasinier ou économe. Toujours selon les enseignants grévistes, le lycée en question souffre également d’un manque flagrant en adjoints d’éducation et en agents de sécurité, ce qui provoque régulièrement des situations d’anarchie. Le retard dans la distribution des manuels scolaires et le blocage des aides de 3000 DA au profit des élèves nécessiteux sont les deux autres points soulevés par les enseignants. Mieux encore, ces enseignants, en colère, regrettent que des travaux d’étanchéité et autres réhabilitation, n’aient pas été effectués durant la période des vacances scolaires, ce qui va forcément, selon eux, perturber la scolarité des élèves. “Ce qui nous désole le plus, c’est le mutisme des responsables de la Direction de l’éducation qui, malgré nos nombreux avertissements et ceux des parents d’élèves, n’ont pas bougé le petit doigt pour nous faire éviter ce marasme !” Pour sa part, le coordinateur local du Cnapeste, M. Djamel Benoucef, a indiqué que le directeur de l’éducation de Bouira a été destinataire de plusieurs requêtes l’informant de la situation dans laquelle végète cet établissement, mais, selon lui, rien n’a été fait pour le moment. “Notre syndicat a fait preuve de méthodologie dans sa démarche en avertissant par écrit les services de l’académie de Bouira, mais hélas, ces derniers n’ont rien fait pour éviter cette grève”, déplore M. Benyoucef.  

RAMDANE B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER