Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Revêtement de la route de la Zone des dépôts (Tizi Ouzou)

L’éternel chantier

© D.R

Le revêtement de la route menant du centre-ville de Tizi Ouzou vers la zone des dépôts, à la sortie sud-ouest, sur une distance de 2 km, n’est toujours pas achevé malgré les promesses des autorités locales de mettre fin à ce retard de plus de trois mois. Une situation qui n’a pas manqué de provoquer la colère des habitants de ce quartier qui, pour rappel, ont fermé la RN12 reliant Tizi Ouzou à Alger, le 23 juillet dernier, pour protester contre cette situation qui les oblige à arroser, chaque matin, cette route pour atténuer un tant soit peu les désagréments causés par la grosse poussière qui s’y dégage.  Le jour même de cette action de protestation le chef de daïra qui s’est rendu sur les lieux avait qualifié cette entreprise en charge des travaux de  “défaillante” et “vicieuse”, et avait même promis de sévir contre ce genre de pratiques.  Suite à cela, une réunion d’urgence avait été tenue au siège de l’APC, en présence des représentants des habitants de ce quartier et à l’issue de ladite rencontre, un  PV a été signé par le vice-président chargé de l’urbanisme à l’APC de Tizi Ouzou. Il est noté dans ce dernier “la résiliation de  ce projet à l’entreprise en question, le non-payement des factures relatives aux travaux, la résiliation de 5 autres projets confiés à la même entreprise, saisir les services de la wilaya pour le retrait de la qualification, soumettre le dossier de  résiliation du marché à l’Assemblée populaire communale pour approbation et la reprise des travaux avant le 1er août”.  Seulement,  et  curieusement,  quelques jours plus tard, c’est la même entreprise, qui est revenue poursuivre les travaux et qui n’a, depuis le 1er août dernier, réalisé qu’un tronçon d’une  centaine de mètres ! Les travaux traînent ainsi en long et en large. Une situation qui a soulevé de nombreuses interrogations quant à la date d’achèvement de cette route qui a été préalablement confiée pour un délai de réalisation de 75 jours. 

Cependant, les habitants de  la zone des dépôts  continuent à vivre le calvaire et espèrent, à cet  effet, l’achèvement  du bitumage  avant l’arrivée de la saison des pluies qui risquent de transformer l’endroit en un amas de boue, comme c’était le cas au printemps dernier. 


K. Tighilt 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER