Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Plus de 100 conventions signées avec des établissements de recherche

Portes ouvertes sur l’université de Boumerdès

© D. R.

L’université M'hamed-Bouguara de Boumerdès a  signé 105 conventions de partenariat en matière de recherche et de formation, avec divers organismes et établissements nationaux et étrangers,  a-t-on appris avant-hier lundi  de son recteur, Yahi Mustapha. “Sur ce total de conventions signées, 67 sont relatives à des accords entre l’université de Boumerdès et des organismes nationaux, au moment où le reste, soit 38, ont été signées avec des laboratoires et établissements  réputés de par le monde”, selon les explications fournies par Yahi  Mustapha, au cours d’une tournée à travers différents stands d’exposition,  tenus dans le cadre de portes ouvertes sur l’université. 

Ces accords portent, a-t-il ajouté, sur “la réalisation de recherches et  projets d’études, avec un échange de formation, d’expertises et  d’informations notamment dans les domaines des technologies de pointe, les  sciences exactes, et la chimie”.  Il s’agit, également, d’offrir l’opportunité à l’université “d’intégrer différents réseaux universitaires mondiaux susceptibles d’ouvrir la voie à  des échanges culturels et scientifiques aux étudiants et chercheurs  algériens”, a-t-il souligné, signalant le couronnement de ces conventions  par le lancement de nombreux projets actuellement en cours de mise en  œuvre. 

M. Yahi Mustapha a cité notamment des projets actuellement en cours d’exécution dans le cadre de trois conventions signées au titre du  programme “Tassili”, parallèlement à d’autres projets en réalisation au titre des programmes de coopération Wallonie-Bruxelles-Algérie, “PHC  Tassili”, “PHC Maghreb 2020”, “Erasmus”, “Prima 2019”, et autres. Selon le recteur de l’université, ces accords ont pour objectif d'ouvrir les portes des entreprises et structures signataires aux diplômés universitaires, afin de bénéficier de stages appliqués à leur niveau, outre la préparation de mémoires de fin d’études, suivant les capacités disponibles au sein de chacune d’elles.

“L’autre objectif visé est de permettre aux cadres de ces mêmes entreprises de contribuer à l’élaboration et la proposition de programmes de formation au profit des facultés de l’université, en conformité avec les  exigences et besoins exprimés au sein de leurs entreprises respectives,  avec l’ouverture de perspectives de recrutement, selon la demande exprimée à leur niveau, tout en offrant l’opportunité à ces mêmes cadres de  participer aux différentes conférences et colloques organisés par l’université, avec valorisation et mise à niveau de leurs connaissances”, a-t-il ajouté.
 

APS 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER