Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Il se dit victime de sanctions arbitraires de la direction de l’éducation

Tamanrasset : le secrétaire de l’Unpef s’en remet à la justice

© D.R.

Sanctionné arbitrairement après avoir dénoncé de graves dépassements dans un centre d’examen de fin de cycle moyen (session de juin 2018), le représentant de l’Unpef (Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation) à Tamanrasset, Yacine Meziani, se dit victime de représailles et de mesures punitives qui ne reposent sur aucun texte réglementaire. Le plus grave dans cette affaire, a-t-il dénoncé, c’est le silence coupable des autorités locales et du ministère de l’Éducation nationale qui n’ont pas jugé opportun de répondre à ses multiples doléances. Ce dernier, après avoir épuisé toutes les voies de recours, a décidé de porter l’affaire devant le tribunal compétent pour mettre un terme à la coercition dont il se dit victime. À deux reprises, la justice a tranché en sa faveur. 

Cependant, la direction de l’éducation de wilaya refuse d’exécuter les jugements qui lui ont été officiellement notifiés. Face à cette forme de despotisme, Yacine Meziani s’en est remis encore une fois au wali de Tamanrasset pour le réhabiliter dans ses droits. Cependant, sa requête, qui sonne comme un véritable pamphlet contre les scribouillards de la direction de l’éducation à Tamanrasset, semble être reléguée aux oubliettes. Pour le représentant de l’Unpef, l’omerta observée par les autorités saisies explique clairement leur complicité dans la régression du système éducatif et l’absence d’une réelle volonté de réparer les préjudices causés à ce secteur névralgique, notamment dans cette wilaya du grand Sud.

Pour de plus amples informations sur cette affaire, nous nous sommes rapprochés de la direction de l’éducation qui a, faut-il le signaler, été destinataire d’une copie de la dernière lettre ouverte adressée au wali de Tamanrasset, Djilali Doumi, mais aucune suite ne nous a été donnée à ce sujet. 
 

RABAH KARÈCHE 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER