Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Un mort et dix-sept blessés enregistrés sur ses différents axes routiers

Un Aïd sanglant à Béjaïa

Accident mortel survenu le deuxième jour de l’Aïd. ©D. R.

Durant les deux jours de fête, pas moins de dix accidents de la circulation ont eu lieu.

La fête de l’Aïd à Béjaïa n’a pas été seulement marquée par la joie et la bonne humeur. En effet, elle a été aussi tragique et ponctuée de deuil et de désolation. Effectivement, durant les deux jours de la fête de l’Aïd, pas moins de dix accidents de la route ont été enregistrés par la Protection civile, selon le lieutenant Latrèche de la cellule de communication des pompiers. Des accidents de la route ont provoqué 17 blessés et un mort. Au deuxième jour de l’Aïd, à 6 h, un accident mortel s’est produit dans la commune d’El-Kseur. Un automobiliste, qui s’apprêtait à traverser un passage à niveau non gardé, a été percuté par l’autorail en provenance de Béjaïa en direction d'Alger. Le conducteur du véhicule a succombé à ses blessures après son évacuation sur l’hôpital de la région. Un autre accident est survenu, le lendemain, au tunnel de Kherrata. Il s’agit d’une collision entre deux véhicules légers qui a provoqué quatre blessés légers, selon la même source. Les quatre blessés ont été évacués vers la polyclinique de Souk El-Tenine pour des soins. L’accident a paralysé pendant des heures le trafic routier sur cette route toujours très fréquentée. Plusieurs accidents, parfois mortels, se sont produits dans ce tunnel de 6 km que les usagers de la RN9, reliant la wilaya de Béjaïa à celle de Sétif, sont contraints d’emprunter faute d’autres voies de communication. Les usagers de ce  tunnel, qui est dans un état lamentable, ne cessent de tirer la sonnette d’alarme en direction des autorités sur une situation très dangereuse pour les automobilistes, mais ces dernières continuent à fermer les yeux. Le tunnel est mal éclairé et très mal aéré notamment. Il a été construit au milieu des années 1980. À cela, s’ajoute l’imprudence des automobilistes qui font fi du respect du code de la route. Par ailleurs, le jeune homme de 23 ans porté disparu, la veille de l’Aïd, à la plage d’Oued-Zittoune dans la commune d’Aokas a été repêché, samedi matin, à 7h30, par les éléments de la Protection civile. Il s’agit d’une personne originaire de la wilaya de BBA, selon la Protection civile. Ainsi, le bilan des morts par noyade, établi par la Protection civile, depuis l’ouverture de la saison estivale fait état de 23 noyés dont la majorité sur des plages non surveillées.

L. OUBIRA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER