Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Rencontre nationale des innovations à tamanrasset

Un espace dédié aux jeunes créateurs

Mohammed Mnaouer Cherati exposant son “quadrirotor”. © Rabah Karèche / Liberté

Dans le cadre de son mémoire de fin d’études de licence en électronique au centre universitaire de la wilaya, le jeune étudiant Mohammed Mnaouar Cherati a réussi à concevoir un drone avec les moyens du bord.

Baisser de rideau sur la première rencontre nationale des innovations qui a eu lieu du 23 au 25 décembre courant à Tamanrasset. Les jeunes participants à cette édition ont ainsi réussi à montrer de quoi ils sont capables quand on leur accorde des espaces d’expression et un climat favorable à la création et à l’innovation, à l’exemple du jeune étudiant Mohammed Mnaouar Cherati, qui a réussi à concevoir un drone avec les moyens du bord. Le projet stimulant sa passion d’enfance et auquel il a toujours tenu est devenu enfin réalité pour ce jeune qui a pu réaliser un quadrirotor à usage civil dans le cadre de son mémoire de fin d’études de licence en électronique au centre universitaire de la wilaya de Tamanrasset. 
Un projet qu’il compte encore développer en lui intégrant des capteurs de températures, d’humidité et de pression de l’air lui permettant d’effectuer plusieurs applications portant essentiellement sur la modélisation numérique, la transmission vidéo en temps réel, les prises de vue aériennes et la cartographie. Le thème du mémoire de fin d’études de master est déjà connu pour ce jeune ambitieux et épris de création dans le domaine électronique, car il s’est mis d’ores et déjà à rechercher comment améliorer son giravion et le doter d’un système de sauvegarde de bases de données le rendant plus utile pour des missions de reconnaissance et de surveillance. 
Pour y parvenir, il a sollicité l’aide des autorités compétentes pour lui accorder l’autorisation d’expérimenter son projet académique et l’obtention d’un drone opérationnel lui facilitant l’implémentation et le développement de nouveaux mécanismes adaptés aux spécificités climatiques des régions sahariennes. L’objectif pour Mohammed Mnaouar et son encadreur universitaire est de réussir la conception d’un système d’intelligence artificielle et de reconnaissance aérienne qu’il devrait intégrer dans son futur quadrirotor destiné particulièrement aux missions touristiques, agricoles et météorologiques. 
 

RABAH KARÈCHE 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER