Scroll To Top

L’Algérie profonde / Centre

SUITE AUX ÉVÉNEMENTS DE LA SEMAINE DERNIÈRE

Une délégation de la DGSN au chevet des policiers blessés à Béjaïa

©D. R.

Afin de s’enquérir de l’état de santé des policiers hospitalisés à Béjaïa, après avoir subi des blessures lors des derniers troubles dans la région, une délégation de cadres centraux de la Direction générale de la Sûreté nationale, chargée par le DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, s’est déplacée, dimanche dernier, dans la capitale des Hammadites, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. Conduite par l’Inspecteur général de la Sûreté nationale, M. Hachichi Mohamed-Tahar, la délégation a eu à discuter avec l’ensemble des personnels exerçant dans plusieurs sûretés de daïras, situées aussi bien dans la vallée de la Soummam que dans la région du Sahel, avant d’organiser une rencontre avec les différents corps de la police, dans l’unité de maintien de l’ordre (UMO) de Oued Ghir. Dans son message adressé aux éléments de la Sûreté de wilaya de Béjaïa et à l’ensemble de la population de la région, lu par son représentant, M. Hachichi Mohamed-Tahar, le général-major Abdelghani Hamel a tenu à rendre un hommage particulier aux citoyens de Béjaïa “pour leur patriotisme” et aux éléments de la Sûreté de la wilaya qui, selon lui “ont fait preuve de sang-froid et d’un haut sens des responsabilités”. Pour le premier responsable de la DGSN, “les éléments de la Sûreté nationale ont accompli leur mission dans le cadre des lois de la République et dans le strict respect des droits de l’homme”. Après avoir rappelé les missions de la police, qui exigent beaucoup de sacrifice et d’abnégation, M. Hamel s’est félicité “qu’aucun dépassement n’ait été signalé lors des incidents ayant émaillé la grève des commerçants de la wilaya de Béjaïa”. “La police algérienne est une police du peuple, et il y a une véritable communion entre le peuple et sa police. Si, à Béjaïa, il n’y a eu aucun dépassement, c’est parce que les canaux de communication n’ont jamais été rompus entre les deux parties”, a souligné le DGSN dans sa missive. À noter que la délégation de la DGSN a, par ailleurs, rendu visite aux policiers blessés dans le sillage de ces événements.

KAMAL OUHNIA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER