Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Chronique ramadhanesque

“Le petit livre des grandes phrases” de Gilles Guilleron

“Quel artiste meurt avec moi !”, Néron (37-68)

Dernier empereur de la dynastie des Julio-Claudiens, Néron régna dans une violence continuelle. Les modèles familiaux y ont sans doute contribué : son oncle maternel Caligula fut un empereur fou et cruel, sa mère Agrippine la Jeune n’hésita pas à empoisonner son mari l’empereur Claude pour permettre à son fils d’accéder au pouvoir à l’âge de 17 ans. Les deux auteurs latins qui ont rendu compte de son règne décrivent un être troublé qui donne à l’art en général une grande place : ainsi, après le grand incendie qui ravagea Rome en juillet 64, l’historien Tacite (Les Annales) explique qu’une rumeur circulait selon laquelle Néron aurait joué de la lyre en contemplant l’incendie de la colline du Quirinal, au nord de Rome. Après l’incendie, il fait d’ailleurs construire un somptueux palais impérial, la Domus Aurea, la Maison dorée. Un autre écrivain latin, Suétone (La vie des douze Césars), indique qu Néron, persuadé de posséder un réel talent artistique, participait à des concours de chant et de musique, notamment lors de son voyage d’un an en Grèce (66).
n Il rapporte aussi que le Sénat, excédé par les exactions de Néron, le condamna à mort et le poussa au suicide le 9 juin 68 : c’est en mourant qu’il se serait exclamé “Qualix artifex pereo !”


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER