Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

chronique / ACTUALITÉS

Fidèles d’un Dieu Protecteur et foules d’un dieu protégé !

“Ton image est dans mon œil, - Ton mémorial sur mes lèvres, - Ta demeure en mon cœur, mais où te caches-tu donc ?” (El Hallaj)

Pour toutes les confessions monothéistes, depuis la nuit des temps, Dieu, Yahvé ou Allah qu’importe l’appellation, est le créateur de la vie, le Protecteur de tous les êtres vivants et de toutes plantes, le Souffleur de tous les sentiments d’amour. Adorateur ! Avec le temps, l’argent, la politique et l’égoïsme humain, cet Adorateur Unique s’est transformé en deux.
Ainsi nous nous sommes retrouvés devant deux sortes de Dieu. Deux marques différentes, contradictoires plutôt. Ainsi, nous nous avons le Nôtre. Et les autres ont le leur! Notre Dieu, Yahvé ou Allah, qu’importe le nom, est celui qui nous garde. Nous sauvegarde. Nous regarde. Il nous chérit. Nous aussi nous Le chérissons. Il nous donne de la pluie. De l’amour. Nous offre les meilleures grappes de raisin et de la raison. Il est la source de l’amour. Il est la Paix. Le Havre. En sommes c’est Lui qui nous protège.
Leur dieu, le leur, est source de la méchanceté. Il aime le sang. Les égorgeurs. Il adore les guerres. Il adore les enlèvements des filles et des femmes. Il est la source de toutes les haines ou presque. Le destructeur ! Même s’il est méchant, leur dieu restera incapable, faible, et c’est eux qui le protègent par les sabres et les ceintures explosives. Leur dieu est otage.
Leur dieu est un butin de guerre, Le Nôtre est un don d’amour.
Notre Dieu, Yahvé ou Allah, Dieu à nous, c’est lui qui nous garde. Selon Daech, les salafistes, les frères musulmans et leurs dérivés islamistes, qu’importe l’appellation secte, parti ou organisation, dieu a besoin d’une protection. Il faut tuer pour que dieu règne !
Ils ont cherché leur dieu dans les livres de Ibn Taymiyyah, ils l’ont trouvé dans les écrits de Mohamed Ben Abdelwahab, de Sayyid Qutb, il l’ont vu dans les fatwas émises par les nouveaux prêcheurs, stars des télévisions orientales, appelant au “djihad sexuel”, “l’allaitement des adultes” “La femme est permise sexuellement à son mari même après sa mort” “le mariage des filles de neuf ans”….
La leçon est bien apprise. Elle se résume dans le partage des fatwas, des couteaux, le sang, la haine, l’exil et la guerre.
Selon nous, Dieu, Yahvé ou Allah est notre Protecteur, Il est la Protection elle-même. Pour que notre Dieu, Yahvé ou Allah, qu’importe le nom, règne sur cette terre il faut que l’amour soit la religion de tous, pour tous. Il faut que la citoyenneté passe avant toutes ces confessions différentes.
Nous avons notre Dieu dans le cœur. Nous L’avons rencontré dans les beaux textes d’El Hallaj, d’Ibn Arabi, d’El Maâri, d’El Bastami, de El Sahrawardi, d’Ibn El Faridh, de Farid Al Âttar, de Jalal Al Dine Al Rumi, de Rabiä el Adawiya.. (L'extase de l'amoureux est comblé quand son Unique est, en Soi, tout esseulé, El Hallaj)
Notre Dieu, Yahvé ou Allah, qu’importe le nom, nous apprend à partager avec les autres les belles lettres, les livres de poèmes, les romans, les roses, les musiques, le bonheur, les sourires, le sel, l’eau, le ciel, le pain et les prières.


A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
9 réactions
ladjenef le 05/01/2017 à 13h26

Allah dit dans le saint Coran « Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d'entre eux qui sont injustes. Et dites : « Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c'est à Lui que nous nous soumettons. » ». AL-ANKABUT / L'ARAIGNÉE v.46. C’est cela notre livre, notre fois. Mais il ne faut pas être dupe et voir comment l’occident nous traite de l’invasion de l’Algérie par la France.

ladjenef le 05/01/2017 à 13h29

Mais il ne faut pas être dupe et voir comment l’occident nous traite de l’invasion de l’Algérie par la France à l’invasion de l’Irak par l’OTAN. C’est pour cela qu’Allah a dit «sauf ceux d'entre eux qui sont injustes » sans tomber dans l’extrémisme et l’intégrisme évidemment. Or le chroniquer est comme un juge d’instruction français qui ne cherche que les preuves à charges contre les musulmans alors qu’un juge impartial (pour ne pas dire anglo-saxon) cherche également les preuves à décharges !

ladjenef le 05/01/2017 à 13h36

Je dis au chroniqueur : Avez-vous lit un seul livre d’Ibn-Taymia ou de Mohammed Ibn-Abd-El-Wahab avant de lancer votre jugement ? Bien sûr que non et c’est bien dommage ! Malek Ben-Nabi explique ce phénomène dans (Vocation de l’Islam) par la culture orale de l’algérien. Bien entendu personne n’y échappe. Même ceux se considérant comme des plus instruits !!

ladjenef le 05/01/2017 à 16h21

Je me demande bien pourquoi le chroniquer revient souvent vers El Hallaj ? Personnage pour le moins douteux. Ceci résulte du fait que El Hallaj avait proclamé publiquement "Je suis la Vérité (Dieu)" ("Ana al haqq") Nul doute que c’est une hérésie et une offense en vers la fois musulmane. La liberté d’expression mène à l’égarement.. Lorsqu’elle n’a pas de limite !

Argaz le 08/01/2017 à 0h30

Mr Amine Zaoui, toutes les religions dites monothéistes et elles sont trois : Le judaisme, le christianisme et l'Islam ont toutes ce point commun : La croyance en un seul Dieu unique. Elles renferment en leur sein une morale sensée guider les êtres vers le droit chemin. Il est vrai que son appellation diffère d'une religion â une autre ceci ne constitue nullement une problématique.L'humain est faillible, son comportement est par contre est sujet â critique parce qu'il n'a rien de divin.

ASSIL le 08/01/2017 à 7h02

Un discours classique sous forme "littéraire" pour un visa vers l'Europe.....

no passaran le 09/01/2017 à 10h45

les litanies du texte attirent les litanies des commentaires. Quand allons-nous sortir de ces lieux communs ''philosophiques'' qui n'accouchent que du dogmatisme et l'intolérance... un peu de lumière, regardons autour de nous et chantons pour embellir la vie.parlez nous de la vie, elle est si riche et si belle...

ladjenef le 10/01/2017 à 8h38

A « no passaran le », je dit : Êtes-vous insensible à ce qui se passe autour de votre pays ? Où êtes-vous ivre de chants qui embellissent la vie ? Allumez votre TV et regardez le premier journal télévisé, et vous verrez des choses plus sérieuses qui menacent notre chère Algérie et dont beaucoup de gens ne saisissent pas la porté. Et oui, lorsque l’autruche met la tête dans un trous, elle s’imagine que le danger a disparue !

Argaz le 15/01/2017 à 22h32

ladjenef vous êtes loin d'incarner ni l'arabité et encore moins la religion islamique. De l'air SVP, le paternalisme d'antan est désuète. Un débat d'idées est démocratiquement nécessaire pour faire évoluer les mentalités. L'Islam n'est la propriété de personne, mais une religion destinée â l'humanité entière. Elle a survécu et évolué dans l'espace et le temps. Elle n'est pas sujet â débat. Par contre l'homme oui et â ce propos il est critiquable â outrance. Cordialement

Commentaires
9 réactions