Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

chronique / ACTUALITÉS

Laïcitophobie, une maladie purement islamique

Le musulman, tout musulman à travers le monde, est allergique au concept de “laïcité”. Ce mot “laïcité” lui fait peur ! Le rend malade. L’angoisse. À ses yeux, “laïc” est équivalent à communiste. Similaire au “athée”. Égal au “irreligieux”. Synonyme d’immoral. Ou encore un laïc est un juif. Un juif est un laïc. Un laïc est un chrétien. Un chrétien est un laïc. Tout laïc est un non-musulman. Et tout musulman est un non-laïc, un laïcitophobe. Un musulman ne peut pas imaginer un autre musulman laïc. En l’absence de laïcité comme mode de vie social, comme moyen de penser, comme culture politique, le monde musulman est devenu un monde islamiste. Rongé par l’intégrisme.  Même la laïcité en Turquie est menacée par l’islamisme fanatique porté par le projet politique des Frères musulmans. La “laïcité” fait peur aux musulmans, de La Mecque jusqu’à Nouakchott. elle fait peur au politique musulman de droite comme de gauche, elle fait peur aux “doctours” des universités, elle fait peur au citoyen normal. La laïcité est un monstre ! Mais pourquoi cette “laïcitophobie” chez le musulman ? L’école est la source fondamentale de cette maladie appelée laïcitophobie. L’école, toute école dans le Maghreb et dans le monde arabo-musulman, depuis la maternelle jusqu’à l’université, apprend à ses élèves que la laïcité  est un danger qui menace la religion islamique. Que “la laïcité” est l’ennemi numéro un de l’islam. Elle est le piège juif tendu aux musulmans ! Elle est l’appât à l’hameçon colonial. Puis, parce que le citoyen se noie dans un grand vide intellectuel dont l’histoire des idées philosophiques universelles est bannie. Les musulmans vivent hors sans Histoire et hors l’Histoire. Ou ils font l’Histoire à leur guise vantardise !  Parce qu’il n’y a pas de pensée critique. Parce que le fanatisme prend le dessus dans les écoles et les universités, le musulman est attrapé par la laïcitophobie. Parce que le religieux est un destin communautaire imposé. Parce qu’il n’y a pas de débats intellectuels libres et rationnels, le musulman a peur de la laïcité. Parce qu’il n’y a pas de vrais partis politiques avec des programmes de société, ils sont tous élevés ou engendrés par les courants nationalistes aux épices islamiques ou par les idées des Frères musulmans. La phobie islamique envers la laïcité a engendré une culture de la haine dans toute société musulmane. Cette phobie islamique généralisée envers la laïcité a renforcé la mentalité du troupeau, a vidé le musulman de pouvoir cultiver une liberté individuelle. Cette laïcitophobie a créé le sentiment de la peur de l’autre, le refus de vivre avec autrui. Cette laïcitophobie a élevé des barrières devant celui qui n’est pas similaire, en religion ou en mode de penser. Cette maladie qui est la laïcitophobie est la conséquence de tout ce que les peuples du  Maghreb et du monde arabo-musulman ont vécu en déception politique, sociale et culturelle, cela dure depuis les indépendances nationales de ces pays. Si le musulman ne se libère pas de cette maladie psycho-intellectuelle qui est la laïcitophobie, il demeurera condamné à vivre dans la peur, la haine et la violence envers lui-même et envers l’autre. On n’a jamais expliqué au simple croyant musulman, avec clarté et courage intellectuel et politique, la signification de la laïcité. On n’a jamais appris aux enfants des écoles musulmanes que la laïcité est le seul chemin qui garantit le respect des religions, toutes religions confondues. Que seule la laïcité assure le respect de l’être humain avec ses convictions religieuses, philosophiques et politiques. Que le chemin de la laïcité est le garant de la possibilité de vivre ensemble, entre le musulman et les autres gens appartenant à d’autres religions ou à d’autres non-religions. Que la laïcité permettra l’épanouissement en tout respect des différentes cultures et langues qui vivent au Maghreb ou dans ce monde arabo-musulman. Toutes les guerres déclarées, dans l’espace musulman ou ailleurs, au nom de l’islam contre les autres religions, contre les autres cultures, contre les autres langues sont le résultat de cette laïcitophobie, cette maladie qui ronge le musulman là où il se trouve. Sans le respect de la laïcité comme culture, pensée et comme mode de vie sociale et politique, l’existence même de l’islam restera menacée dans le monde. Et la Laïcitophobie engendre l’islamophobie.


A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
21 réactions
ASSIL le 04/08/2017 à 9h52

J'ai toutes les peines du monde à comprendre la philosophie de celui qui se déclare Musulman laïque .La confusion est de taille dont l'origine pourrait être d’ordre terminologique d’abord. Cette gymnastique à vouloir cloisonner une conception entre un religieux et un laïque, si lisible depuis une perspective chrétienne, ne marche pas en islam . L’imam n’est pas un prêtre, la mosquée n'est pas l'église et la Bible est loin d'être un texte de référence théologique sociale et morale ..à suivre

ASSIL le 04/08/2017 à 9h53

....du poids de référence du Noble coran, depuis les ablutions à la jurisprudence . Confusion encore lorsque la laïcité, elle-même, dérive vers le laïcisme .L’islam laïque est un non-sens . Un grand nombre de nos intellectuels, pensent que l'islam peut se vivre uniquement dans la sphère du privé. C'est une idée qui va à l'encontre de l'essence même de notre religion, et remet en question les bases de la foi islamique l'islam fournit à l'humanité un système de lois complet et équilibré..à suivre

ASSIL le 04/08/2017 à 9h55

...L'islam n'est pas seulement une "religion" dans le sens où l'Occident entend ce terme. Il est plutôt un ensemble de règles pour la vie matérielle et spirituelle. Les musulmans ne peuvent séparer le spirituel du temporel .Si un jour le principe laïque envahira nos écoles, alors l'esprit libertaire dominant récusera toute morale Islamique ...à suivre

ASSIL le 04/08/2017 à 9h56

La distinction entre nous et la société ayant proclammé la laicité est trdauite par le verset 110 de Sourat Ali Imrane : "Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers."....ASSIL Ksel

hanna le 04/08/2017 à 17h54

"Hélas! rien n'est pire que l'ignorance quand elle se farde de science et prend la parole. L'ignorance tout court, l'ignorance du peuple est moins dangereuse: comme une plaie franche, on peut la guérir. Mais l'ignorance savante est intelligente, elle est sourde et prétentieuse" Dr Malek Bennabi Les conditions de la renaissance page 38.

ASSIL le 05/08/2017 à 13h08

"Il n’y a rien de pire que la haine de l’intellectuel"....... WILLIAM BUTLER YEATS

Brahim Brakmi le 05/08/2017 à 14h30

Cher Amine Zaoui.Je crois que çà ne sert à rien d'essayer de disserter de nobles et grandes notions comme la laïcité, la liberté, la démocratie etc.. avec des bornés! Les islamistes (Frère Musulmans, salafistes, conservateurs etc...)rejettent cette notion car elle met en danger leur idéologie et leur pouvoir sur la société! Pour eux accepter la laïcité, c'est accepter la liberté de culte, la liberté de conscience, les libertés ... et donc c'est "kofr pour eux comme la démocratie d'ailleurs !

Brahim Brakmi le 05/08/2017 à 14h53

Absolument Monsieur Amine Zaoui, vous connaissez parfaitement le musulman et sa mentalité!Dans leur majorité, les musulmans pensent que le mot "laïc" (laïcité)a été inventé par l'occident contre l'islam. D’ailleurs même les notions de "démocratie" et de "liberté" sont très mal acceptées.Pourquoi? Parce que par exemple,la "liberté de culte" et la "liberté de conscience" sont vues comme un danger pour l'islam, pour les musulmans et la Oumma! C'est "culturel" pour ne pas dire autre chose!Eh oui !

Brahim Brakmi le 05/08/2017 à 15h01

PS : Cher grand homme Monsieur Amine Zaoui, je suis sûr que beaucoup d'internautes vont vous tomber dessus, comme d'habitude. Mais je crois que vous en avez tellement subi de choses que cela ne vous étonne plus !! Bon courage mon frère !

dido le 05/08/2017 à 16h55

Et poutant... il y a des millions de musulmans laïques. Libérer un peut votre espris et vous allez comprendre.

ASSIL le 05/08/2017 à 17h38

Décidément celui qui n'est pas laïque est forcément borné, extrémiste, idiot...et ce n'est pas les qualificatifs qui manquent pour les uns ... Paradoxalement, celui qui n'est pas partisan de la mouvance islamiste est forcément déculturé, occidentalisé pour les autres ... Cette stigmatisation, ce préjugé, ce rejet haineux ont tendance à envahir tout espace de discussions... Ce radicalisme négationniste n'engendre que la discorde ...

hanna le 05/08/2017 à 23h39

La soumission totale et la prosternation devant l'occident et sa terminogie jusqu'au bout . Parler d'une maladie qui ravage notre societé c'est bien mais proposer du poison à la place des vrais remèdes c'est méchant voire même criminel. En face des ratés comme vous préférez les nommés c'est l'éffacement et le rejet du soi!!un éffet miroir contre productif voire même péjoratif.

Brahim Brakmi le 06/08/2017 à 13h22

Tonton ASSIL dis moi clairement en trois mots pourquoi tu es contre la laïcité dont la définition est l'organisation de la société fondée sur la séparation de la religion et de l'État, excluant la religion de l'exercice du pouvoir politique ou administratif alors que la société vit normalement et sans limite sa culture et sa religion (l'islam en l’occurrence). Pourquoi veux-tu donc un gouvernement politique qui se base sur le Coran pour gouverner en faisant interférer religion et politique??

meliani le 06/08/2017 à 13h39

Dites-donc! vous êtes certainement le seul à soutenir ce "chroniqueur " c'est à dire cet Islamophobe dont les ressources en matière littéraire sont limitées aux Arabes,à l'Islam,aux personnalités éminentes,et savants qui enseignent la littérature musulmane qui date depuis des siècles et dont se sont inspirés les occidentaux lorsque ça les arrangeait surtout autrement leur mission première était d’évangéliser les populations "barbares"../..

meliani le 06/08/2017 à 14h01

avec vous et votre "grandeur" de chroniqueur ils ont réussi !! Allah yanhal à chéïtan a rhagim car la bêtise humaine n'a pas de limite lorsqu'elle rencontre des individus dont l'esprit tortueux cherche toujours à faire du mal à autrui..j'arrête car le modérateur n'est pas loin et je ne voudrais l’offenser.

Brahim Brakmi le 06/08/2017 à 14h27

Tonton @meliani le 06/08/2017 à 13h39, moi je ne soutiens pas des personnes mais des idées! Comme je l'ai dit à tonton @ASSIL dis moi clairement en trois mots pourquoi tu es contre la laïcité dont la définition est l'organisation de la société fondée sur la séparation de la religion et de l'État, excluant la religion de l'exercice du pouvoir politique ou administratif alors que la société vit normalement et sans limite sa culture et sa religion l'islam.Pourquoi mélanger religion et politique ?

Brahim Brakmi le 06/08/2017 à 14h47

Je pose quelques questions aux pays arabo-musulmans: Pourquoi faire du tord, souiller la religion musulmane par la politique? Pourquoi ne pas laisser tranquille l'islam et ne la laisser qu'entre les mains de théologiens, d'imam, de docteurs en religion et des pratiquants musulmans? L'islam est trop souillée par des islamistes,des opportunistes qui veulent prendre le pouvoir en son nom et parlent au nom de Dieu alors que le seul être humain à qui il l'a permis c'est le prophète (QLSSL).

ASSIL le 07/08/2017 à 1h37

Autrement dit les problèmes que connaît notre pays sont causés par le fait que l'Islam est constitutionalisée comme religion de l'État. Pare ce que notre école enseigne l'éducation et la morale Islamique. Parce que le droit privé et notre jurisprudence tiennent référence des prescriptions Coraniques. Parce que le Coran prescrit et inspire les règles sur l'héritage, le mariage, la polygamie ... Parce que notre morale ne reconnaît pas la perversité et condamne la défaillance au nom de...à suivre

ASSIL le 07/08/2017 à 1h39

....de l'esprit libertaire... Au fait la laïcité a-t-elle une morale ?Je ne suis ni pour un État théocratique totalitaire ni pour une idéologie libérale dont ses générations se perdent entre Orient et occident . La laïcité est un mode d'organisation juridico-politique de la société qui sépare la religion de l'État .Il ne faut pas se borner à voir ses effets sur la vie du citoyen ou individu, cette présentation est trop simpliste. Ses effets sont plus profonds socialement.

ASSIL le 07/08/2017 à 1h41

La laïcité ne se comprend que pour qui conçoit le «peuple» comme une assemblée politique et non ethnique ou religieuse ce qui n'est pas le cas de nos sociétés... La Turquie laïque a fini par se soumettre non pas à une gouvernance théocratique mais à une affirmation identitaire, culturelle et religieuse .Ce qui ne l'a pas empêché de se hisser au rang de puissance régionale économiquement et militairement...

AWIDKAN le 15/08/2017 à 14h54

Pour pouvoir continuer , il va falloir avancer vers la vrais vérité ! " il n’y a pas de différence entre un musulman et un non musulman que par les actions utiles à l'humanité.

Commentaires
21 réactions