Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

chronique / ACTUALITÉS

Libérer l’Islam

Amine Zaoui

Les religions ne descendent pas du ciel uniquement. Elles sont aussi les créations culturelles des humains et, par conséquent, elles sont confrontées aux changements, menacées par les métamorphoses et par la boue de la vie quotidienne. La religion, une fois sur terre, révélation close, une fois partagée par les femmes et les hommes, elle devient chose politique, chose culturelle.
Une production temporelle historique !  La religion, une fois les racines dans la terre, elle est installée, malgré elle, dans le discours,  dans la politique, hantée par la politique. Les  croyants, même en priant Dieu, se servirent d’elle pour plus de pouvoir, d’argent ou de prestige social. Entre les hommes et les femmes, la religion se constitue comme “capital symbolique” commun ! Commun entre les humains, par la foi, par la culture, par héritage, par la tradition, par la naïveté, par le suivisme, par la morale, par la guerre, par la négation ou par la laïcité.   
Comment peut-on libérer l’islam d’une mort programmée par la main des extrémistes religieux, par la politisation hypocrite, par le charlatanisme scientifique ?  Comment peut-on libérer l’islam d’un suicide arrangé, annoncé par le siens ? Préparé minutieusement par les musulmans eux-mêmes, pas tous ? Comment peut-on libérer l’islam du jeu politique qui l’étouffe, qui le rend une sorte de carte partisane, une sorte de produit bon marché ?
Comment peut-on libérer l’islam de son espace idéologique violent et haineux dans lequel il a été enfermé, poussé dos au mur par la main musulmane ?
Comment peut-on libérer l’islam de la colère et de l’ignorance qui le rongent?   
Seules les cultures des lumières peuvent sauver ce qui reste de l’image de l’islam des lumières.
Pour libérer l’islam, il faut le rendre aux philosophes rationnels, si philosophes existent, les héritiers d’Ibn Ruchd Averroès, Al Razi, Ibn Sina, Ibn Al-Rawandi, Ibn Miskawayh... Pour libérer l’islam, il faut le rendre à la culture, aux poètes visionnaires afin d’écrire des textes à l’image de ceux de Bachar Ibn Bourd, Omar Ibn Abi Rabia, El-Mutanabbi, Al-Charif Al-radhi...
… Il faut rendre l’islam aux musiciens, ceux qui par leur voix, par les instruments redonnent le sens spirituel à la méditation, ceux qui nous invitent aux voyages vers les quatre coins du monde sans frontières, sans haine et sans crainte, à l’image de Al-Farabi et Zyriab, Sayed Makawi, Fayrouz…   Il faut rendre l’islam aux fins architectes afin de nous sauver de cet entourage architectural moche et agressif et nous construire le beau, à l’image d’Alhambra (qasr et hamra) monument majeur de l’architecture islamique, la Casbah d’Alger ou de Fès...  Pour libérer l’islam, Il faut le rendre aux soufis, les fils de Rabia El-Adawiyya afin de produire des beaux textes à l’image de L'interprète des désirs d’Ibn Arabi, les écrits d’Ibn Sabiïne, d’El-Hallaj, d’El-Bastami... de souffler dans les reins de la religion une bouffée de spiritualité qui est son oxygène. Le chemin transcendant vers la beauté, vers Dieu l’Absolu! Afin de mettre de l’ordre dans la maison de l’islam, il faut mettre l’islam entre les mains et dans les cœurs des femmes, les hommes hantés par le pouvoir et par l’égoïsme l’ont entaché, l’ont pollué ! Et cela perdure depuis quinze siècles.  Afin de propulser la philosophie du “vivre ensemble” dans la terre d’islam, il faut faire revivre limage de cet islam de Tolède, où dans cette société majoritairement musulmane, cohabitaient les juifs, les chrétiens, les musulmans, et les autres. Pour libérer l’islam, il faut le relire  dans son contexte historique, dans ses relations complexes avec les autres religions et les autres philosophies : judaïsme, christianisme, bouddhisme, athéisme.  
Il est temps de libérer l’islam de toutes cultures guerrières et aventurières afin de le rendre  amour et “vivre ensemble”, par la propagation de la culture de la raison, la culture de la critique. Il est l’heure de libérer l’islam des débats stériles autour de voile, barbe, niqab, le corps féminin, les ablutions, en poussant le débat vers la chose sérieuse : la science, le travail, la création, le respect de la différence. Il faut libérer l’islam des charlatans quel que soit  le discours opté : médical, sorcier, quel que soit  le support exploité : télévision, radio, journal, livre, quel que soit le lieu exploité : mosquée, université, école… Ce qui est malheureux et triste, c’est que la plupart de ces charlatans sont des douktour et des professooors et universitaires toutes spécialités confondues : philosophes, médecins, sociologues, littéraires, physiciens…

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
3 réactions
ASSIL le 10/03/2017 à 10h36

face aux moyens de communication multiples et la diversité de ses formes et sous le poids considérables du flux d'informations ,parfois la personne se trouve incapable de gérer ce qu'il lit ,ce qu'il écoute et ce qu'il voit.Dans ce bourbier médiatique,nous avons tendance a user du mode émotionnel pour gérer et réagir..Ce que vous exprimez je n'est pas le fruit d'un esprit critique mais une réaction de votre coté émotif,votre faculté intellectuelle de révolte est altérée par une haine

abel le 15/03/2017 à 18h11

Est ce à nous de sauver ce que Allah a produit; n'est il pas Dieu? sommes nous plus forts que lui pour redonner des couleurs à l'Islam? Un message venant de Dieu serait plutôt un message libérateur et aidant l'homme à s'émanciper de sa misère et non le contraire. Pardonnez moi Mr Zaoui; telle est ma compréhension d'un Dieu Créateur qui voudrait faire du bien à toute sa création et à l'homme en particulier.

fouad le 24/03/2017 à 19h12

"libérer l'Islam" n'importe quoi , un vieux disque , écrire sur l'islam et les musulmans et devenue tendance ,une cible très facile ,toujours les titres qui porte plusieurs sens a la fois , il fallait écrire sur l'Islam libérateur, les mots tel que libérer , liberté libération sont des vieux fantasme français qui on aboutit a la formule actuelle "l'Islam de France" Buf c'est pas nouveau j'invite respectueusement l'auteur a approfondir ses thèmes, merci

Commentaires
3 réactions