Scroll To Top

chronique / ACTUALITÉS

Quand la mosquée devient une caserne !

Amine Zaoui

À la lumière de tout se qui se passe autour de nous, dans le monde musulman comme en Europe, la mosquée, en tant qu’institution sensible, a besoin d’un nouveau statut. A besoin d’être revisitée, réformée.

Dès que Dieu est disputé ou controversé dans sa demeure, la mosquée, cela signifie que toute la société est dans un tournant religieux et moral très périlleux.  
Dans une telle situation critique et alarmante, il est d’urgence de revoir le statut de cet établissement qui, de plus en plus, dans le monde musulman comme en Europe, se transforme en un lieu de sédition, pour la sédition, pour la discorde, pour la guerre, pour la haine, pour le djihad.  
Quand la mosquée se transforme en une sorte de caserne qui forme les djihadistes ou en sorte de clinique pour lavage des cerveaux, il est d’urgence d’agir, urgence de revoir son rôle et sa mission.  
Je n’ai jamais entendu un prêtre injurier ou maudire les musulmans dans sa prière, de l’autre côté, nombreux sont les prêcheurs de la prière du vendredi qui ne cachent pas leurs discours diffusés à travers des haut-parleurs plantés sur les toits et les terrasses, discours insultant les chrétiens, les juifs et les athées.
Des cinq prières des mosquées jusqu’aux prières sur les morts aux cimetières, les musulmans arrivent à tolérer ces prêcheurs qui n’arrêtent pas d’insulter directement les croyants d’autres religions sans refus ni indignation. Et c’est malheureux !     
À la lumière de tout ce qui se passe en Europe, la mosquée européenne, lieu sensible et controversé, elle aussi, doit changer de statut. L’islam européen a besoin d’une autre mosquée. Une mosquée des lumières, une mosquée en connexion avec son temps : moderne et ouverte sur tous les vents des valeurs humaines.
Les musulmans démocrates et laïcs du monde entier espèrent de l’islam européen, l’islam des musulmans d’Europe, non pas le retour aux temps des ténèbres et du djihadisme, mais attendent d’eux une nouvelle approche capable de faire de cet espace sacré, la mosquée, un lieu de réflexion rationnelle loin de toute sauvagerie religieuse, loin de toute machine productrice de la haine et la guerre.   
Dans une Europe blessée par l’islamisme terroriste, il est absurde de voir ces pays de laïcité, de démocratie et de valeurs républicaines, faisant appel à des imams appartenant à des pays du Maghreb ou du Moyen-Orient afin d’encadrer la nouvelle jeunesse de confession musulmane.
C’est absurde !
Ces imams, appelés au secours de l’Europe, accueillis pour encadrer les jeunes musulmans européens, la plupart d’entre eux, dans leur pays d’origine, sont acharnés contre les valeurs de la laïcité, contre les valeurs de la République, contre la liberté de la femme, contre les juifs, contre les chrétiens contre la communauté des homosexuels, contre les athées. En somme contre tout ce qui ne leur ressemble pas.  
C’est absurde !     
Comment peut-on protéger une société européenne plurielle, diverse, multicolore, une société du “vivre-ensemble” en s’appuyant  sur  des esprits importés, qui sont contre le principe de cette philosophie du “vivre ensemble”.
Il faut que la mosquée européenne devienne une sorte d’université populaire où on apprend d’abord l’histoire des religions. Où on enseigne la technologie et la philosophie. Il faut que la mosquée européenne donne l’exemple aux autres mosquées du monde musulman. Que la mosquée européenne soit un lieu ouvert afin d’en finir avec le ghetto religieux.

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
10 réactions
no passaran le 29/12/2016 à 10h34

Mr Zaoui, écrivez noir sur blanc que ces charlatans qui éructent leur haine de l'autre sont de pauvres types, qu'ils ont peur de tout, que se sont des frustrés et s'ils pouvaient se regarder dans un miroir,ils verraient leur image laide et stupides. ils sont en train d'insulter une religion. une chose est sûre, ils sont en train de la détruire alors que 14e siècle de son existence ne sont pas arrivés à leur but. qu'ils continuent comme ça et un futur colonialisme viendra les dominer.

ladjenef le 02/01/2017 à 18h40

L extrémisme islamiste été un phénomène marginal et sous contrôle en Europe. En 2011 la CIA, le MI5 et la DGSE ont décider de déclencher le printemps arabe afin de liquider des régimes tenaces ou devenus infrequentables. Les groupuscules extrémismes étaient des outils idéales à la fois pour achever ces régimes et déformer l'islam. John McAin a reconnu être en contacte avec DAEICH. Loren Fabius a déclaré que ANOSRA accomplisait du bon boulot en Syrie. (A suivre)

Argaz le 08/01/2017 à 0h53

ladjenef sortez de cette position de suspicion (l'occident, la CIA et tutti quanti). La balle est le camp des pays arabo-musulmans lesquels ne devraient pas se laisser entrainer dans toutes les tensions qui ont fait de ses pays d'infréquentables entités. Prendre des positions non ambigües et claires vis-à-vis de ses terrorismes qui noircissent leur image aux yeux du monde. Condamner ses aventuriers illettrés de prêcheurs et d'el Qardhaouiettes qui tentent d'occulter la cause de la Palestine.

ladjenef le 02/01/2017 à 18h58

En 2015 la Royal Air Force a plusieurs fois larguée du matériel a DAECH ce qui a poussé le parlement iraquien a demander des explications au governement britannique qui n'a pas donné suite. L'extrémisme violent d'El-Quaida,DAECH et de l'EI ne se conçoit pas dans les mosquées le vendredi et cinq fois par jour mais dans les locaux des services secrets européens et américains qui visés, après les pays arabes, la déstabilisation par des groupes sembles la Chine et de la Russie. (À suivre)

ladjenef le 02/01/2017 à 19h06

Ce qui est absurde à la lumière de ces brides, c'est bien les propos du chroniqueur qui veut nous convaincre par une approche simpliste de la thèse du Front National a l'encontre des musulmans d'Europe. Oui, il faut être vigilent et contre l'extrémisme violent mais attention d'atrapper le syndrome de Stockholm qui transforme la victime en défendeur de son boureau !

abdelkrim cirta le 03/01/2017 à 5h36

Qu’Amine Zaoui fasse comme Eric Zemour, rejoindre sa mère patrie La France, prendre la nationalité française, puis jeter son fiel sur les Algériens et les Musulmans à travers des médias français algérophobes. Pas question pour moi de polémiquer avec des français d’origine algérienne mais qui ont décidé de passer de l’autre côté. Cela dit, je préfère dialoguer ou polémiquer avec de vrais français, plutôt qu’avec leurs photocopies de mauvaise qualité.

Fraternity le 03/01/2017 à 15h39

Le soulèvement populaire, le printemps arabe, a l'origine était un mouvement démocratique citoyen, pour le changement et l'alternance et contre les dictatures sanguinaires (B/Ali, Kadhafi, Asad..)les groupes islamistes violents ont profité de ce mouvement de changement, pour s'implanter au nom de la religion.Beaucoup de ces groupes, qui prêchent l'Islamisation violente de la société et l'intolérance, ont été endoctriné et toléré sous les régimes dictatoriaux.

Fraternity le 04/01/2017 à 13h12

S'ouvrir à l'autre passe aussi par écouter et refuser de dénigrer les réflexions ou imposer un point de vue, ça s'appelle la démocratie. M. Zaoui a posé la problématique de l'accaparement des lieux de culte par de franges de radicaux Islamistes. Ces endroits sont devenus des centres d'endoctrinement et de replis identitaires négatif. Certes, les mosquées ne sont pas les seules, les régimes dictatoriaux, faute de démocratie, ont une grande responsabilité dans la poussé radicale de 'islamisation.

ladjenef le 05/01/2017 à 10h07

Je soutiens qu’après le traumatisme de l’invasion occidentale de l’Irak, l’OTAN à décide d’organiser le printemps arabe qui est une guerre de quatrième génération (sans débarquement massif de troupes) contre les pays arabes les plus têtus (Lybie, Yémen, Syrie) ou les régimes les plus infréquentables (Tunisie, Égypte) grâce aux réseaux sociaux puis les groupuscules extrémistes qui deviennent par cette occasion un outil subversif contre les régimes en places.

ladjenef le 05/01/2017 à 10h14

L’autre objectif implicite de cette guerre est la déformation de l’Islam par des machines sorties de nul part et pourtant très bien armées et organisées dénommées DAECH, ANOSRA, les brigades d’Al-AQSA… Car il faut savoir que sur 10 personnes qui changent de religion dans le monde, 9 personnes ambrassent l’Islam. Cela s’est révélé après les attentats du 11/09 et s’est confirmé après les caricatures blasphématoires contre notre prophète. L’occident ne pouvait pas resté indifférent !

Commentaires
10 réactions