Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Contrechamp Mercredi, 30 Mai 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Cnisel : la fraude confirmée

Par : Mustapha Hammouche

La Cnisel a finalisé son rapport. Il est accablant : les élections législatives du 10 mai ont été marquées par un usage abusif de la fraude. Bien sûr, rien d’étonnant à cela, la fraude constituant un fondement du système politique national depuis qu’il est contraint de se donner une apparence multipartite.
Mais il convient de constater que, pour une fois, une commission de surveillance qui ne s’est pas réfugiée dans des généralités sur “des dépassements sans effet sur le résultat du scrutin” ni dans le fait que ses membres soient “rentrés chez eux à vingt-deux heures”, comme le fit un illustre président de commission.
Et même s’il n’y a aucun effet à attendre du rapport de la commission, on peut enregistrer la responsabilité avec laquelle les membres de la Cnisel signataires du rapport ont assumé leur mission. Après avoir rappelé, fort à propos, les signes avant-coureurs d’une fraude organisée, le recours au bulletin unique et au tirage au sort pour la surveillance des bureaux de vote, le rapport énumère les multiples manifestations d’une élection de bout en bout contrôlée dans son déroulement comme dans son résultat. À commencer par la prolongation de la campagne électorale menée par le président de la République “en faveur de son parti”. Le document rappelle ensuite les procédés par lesquels “les résultats du FLN ont été gonflés dans les régions militaires”, dont l’usage inconsidéré des procurations. De multiples manifestations de triche sont répertoriées, comme ce centre de vote qui ferme, exceptionnellement, à 21h “pour permettre à ce corps de voter”, et ce surréaliste score de 3 848 voix pour le FLN dans ce centre qui ne compte que 3 071 inscrits et qui n’a reçu que 1 900 votants !
Il relève que, souvent, les présidents d’APC gérées par le FLN “sont intervenus directement dans la gestion et… l’orientation de l’opération du vote”. Sans compter ces “morts qui votent” !
La Cnisel note pertinemment le brusque passage, en deux heures, du taux de participation de 4% à 15% (plus du quart des votants, 11 sur 43%).
Il va sans dire que le mal est fait et que ce qui intéresse le régime, c’est d’avoir imposé le fait accompli. Si en plus il réussit à imposer l’idée que les Algériens n’ont boycotté son simulacre de scrutin qu’à… 57%, il s’en contenterait volontiers. Surtout que la complaisante certification du représentant de l’Union européenne le met à l’abri des remontrances internationales, les seules auxquelles il prête quelque attention.
Mais le procès-verbal de la Cnisel a ceci d’utile : il confirme la lucidité populaire qui, malgré une campagne soutenue pour tenter de crédibiliser cette élection en la présentant comme un scrutin d’une transparence inédite. Le peuple ne s’est pas laissé berné et a laissé au pouvoir le soin d’organiser, de truquer et d’assumer seul un vote qui n’est pas le sien. Tant d’effort pour aboutir à un faux taux de 43% !
La politique aura gagné cette fois-ci un acquis : pour une fois, des observateurs assument leur devoir envers le peuple plutôt que leur reconnaissance envers l’ordonnateur de leurs indemnités ! On a perdu des élections truquées, mais gagné des observateurs intègres.


M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 

Commentaires

 
#18 215logaokas 30-05-2012 21:26
II faut respecter le choix du peuple.
 
 
#17 africainberbere 30-05-2012 20:50
Citation en provenance du commentaire précédent de barigou:
Avec ces déclarations de la CNISEL, le pouvoir nous donne le signe d'une évolution qualitative de ses relations avec les citoyens. Il passe donc d'un système de fraude inavoué à un système de fraude ouvert et clairement avoué par le biais de ses relais, bien sûr. On imagine mal DOK en train de donner les résultats du scrutin en commançant par : "Suite à une fraude massive qui s'est opérée conformément à nos directives les resultats sont comme suit :"

hahahahah...c'est la meilleure !!! bravo barigou!!!! dok qui annonnera "suite a nos directives de fraude....wallah faut la trouver celle la..fellag se doit de la saisir!!!!
hahahahahaha.... dire que l'algerie possede des genie s du genre
 
 
#16 amalou 30-05-2012 20:37
C'est exactement ça le but. C'est juste pour vendre l'idée (aux étrangers car seul eux compte) qu'il y a eu un processus honnête dans la mesure où le pouvoir a laissé la commission travailler et même relever des fraudes. mais ça change quoi ? bientôt le minsitre de l'intérieur va intervenir pour reconnaître qu'il a eu des fraudes SANS IMPACT SUR LE RESULTA FINAL !!!! et au prochain épisode !
Personnellement , jamais je ne voterai tant que les élections ne sont pas organisées par un organisme indépendant accepté par tous les partis impliqués. le ministère de l'intérieur s'occupera de la sécurité et de la circulation chose qu'il n'arrive toujours pas à faire correctement.

Citation en provenance du commentaire précédent de Quelle surprise!!!!!:
Est-ce une plaisanterie? Ou il s'agit juste d'un forcing pour imposer, sournoisement, un zeste de légitimité à un non événement?
 
 
#15 pandora 30-05-2012 18:49
c'est soulageant de constater qu'il existe encore des hommes en Algérie !!!! en plus de cette commission qui mérite notre respect sans oublier l'observateur algérien envoyé en Syrie et qui n'a pu supporté le massacre du peuple syrien contrairement à ses collègues!!!
 
 
#14 Agerien 30-05-2012 17:32
la promotion Lacoste gère toujour notre Algerie!!
 
 
#13 Zawali 30-05-2012 16:44
Les richesses du pays sont mal réparties sur les politiques !
C'est pour cela que ça ne marchera jamais !
Car les internationaux ont eu plus de parts que les nationaux !

Et le citoyens, Alors ?
Oh,celui là encore, mais il a les beaux yeux, comme d'hab !
 
 
#12 morjane 30-05-2012 15:10
Les algériens n'ont pas eu besoin de la CNISEL pour savoir que les élections ont toujours été truquées...
 
 
#11 elguellil 30-05-2012 13:58
fraude ou pas fraude;la parole du peuple est helas encore une fois violée et le changement n'est pas pour demain.il faut encore attendre que cette famille "revolutionnaire " disparaisse à jamais pour que l'algerien puisse enfin respirer
 
 
#10 adelil1 30-05-2012 13:57
Cette révélation, au lieu d'apporter un éclaircissement , plonge le lecteur dans l'expectative. En effet, comment réagir, après que les plus hautes autorités ont assuré publiquement et avec force que ces élections ont été transparentes, et que par la suite, d'autres sources nous confient, témoignages à l'appui, qu'il y a eu fraude ?
La 2ème conséquence de cette révélation est l'affaiblissement de l'état qui ne semble plus crédible. Mais le danger, c'est que le citoyen, ne sachant plus qui croire, fini par tomber dans les bras de l'intégrisme. Il y a des informations qu'il aurait été plus utile de ne pas divulguer, car chez nous ce n'est pas la démocratie et les protagonistes sont sûrs de ne pas être inquiétés.
 
 
#9 barigou 30-05-2012 13:00
Avec ces déclarations de la CNISEL, le pouvoir nous donne le signe d'une évolution qualitative de ses relations avec les citoyens. Il passe donc d'un système de fraude inavoué à un système de fraude ouvert et clairement avoué par le biais de ses relais, bien sûr. On imagine mal DOK en train de donner les résultats du scrutin en commançant par : "Suite à une fraude massive qui s'est opérée conformément à nos directives les resultats sont comme suit :"
 
DIlem
DILEM DU 30 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos