Égypte: un général tué dans un attentat au Caire (police)Le bilan du naufrage d'un ferry en Corée du Sud s'élève à 150 morts (officiel)Venezuela: nouvelle rencontre entre gouvernement et opposition prévue jeudiLigue 1 de football : Un match à huis clos pour la JS Kabylie, Hannachi fait appelPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Contrechamp Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Commémoration et occultation : le dilemme

Par : Mustapha Hammouche

Décidément, l’anniversaire semble plus embarrassant qu’enthousiasmant pour le pouvoir. Il a commencé par revenir de l’idée d’une commémoration conjointe avec la France de l’évènement, une idée effectivement saugrenue et plus porteuse de risques, de crises que de chances de rapprochement, en l’état des approches mémorielles respectives. Ensuite, ce fut plutôt l’hésitation, et c’est presque forcés que les différents ministères concernés distillent, en langage sibyllin, des bribes de programmes de commémoration.
Pourtant, les budgets pour parades et cérémonials n’ont jamais posé problème. Tous les thèmes ont eu droit à leurs “années” exclusives et d’autres restent à inventer. Faute d’être loué pour ses réussites, le pouvoir dépense pour susciter l’empressement et organise la fête pour être entouré.
Contrairement à “la culture arabe”, à la “culture islamique”, la notion de cinquantenaire renvoie à une idée de période, d’exercice, de bilan.
Le système n’a pas de quoi pavoiser, s’agissant de ses cinquante années de gestion. C’est pour cela que sa communication est plutôt vouée à l’amnésie qu’à la mémoire. À tenter de brandir quelque actif, en effet, il risque de se voir rappeler son lourd passif. Et le bilan en question pourrait s’avérer bien trop déséquilibré en faveur de la colonne de droite. Cinquante ans marqués par les putschs, les crimes et procès politiques, l’exclusion et les répressions des élites et des masses, les injustices, les crimes contre l’école, l’agriculture, l’environnement, les ressources naturelles… Quelles réalisations peuvent compenser des décennies qui ont ainsi ruiné l’économie, la culture et l’âme du pays ? Les industries “industrialisantes” qui ne nous ont jamais épargné la pénurie de ciment ni l’importation des carburants ? L’école fondamentale qui a handicapé des générations d’enfants de leurs capacités cognitives ? Le multipartisme de carrière qui a hypothéqué l’avenir démocratique de la nation ?
Le ministère des Moudjahidine a trouvé la parade : il ne finance que les œuvres portant sur l’avant-1962. La production cinématographique de l’année en cours se résumera à une série de biographies filmées de nos héros révolutionnaires. Des sujets incontestables qui nous éviteront d’éventuelles approches d’auteurs sur des questions d’histoire récente et qui seront peut-être porteuses de polémiques.
Le ministère de la Culture s’occupera d’organiser, en plus de quelques colloques pour “spécialistes”, les galas et kermesses. N’y voyons pas de “sans rapport” avec le thème de l’année ; c’est la fête. Et la fête, c’est fait pour faire oublier ce qui ne va pas. Ce qui permettra à John Lee Hooker, par exemple, de se produire à Alger dans le cadre du cinquantenaire, comme “vedette américaine” (Les anciens lecteurs de Salut les Copains se reconnaîtront dans cette expression qui n’a rien à voir avec la nationalité)… de la libanaise Élyssa, peut-être. Comment voulez-vous que notre pouvoir se précipite à interroger nos cinquante années d’Indépendance alors que toute son action est vouée à nous imposer l’oubli, l’oubli de ses abus et de ses fautes. Cela ne devrait pas tout de même nous faire oublier que, demain, cela fera vingt ans que Boudiaf a été assassiné.


M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 24 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos