Nigeria: violents combats entre le groupe armé Boko Haram et l'armée à BamaUkraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'EstLe député tunisien Mohamed Ali Nasri a été agressé dans la nuit par des hommes armés dans son domicileOuverture de la session d'automne de l'APNPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Contrechamp Mercredi, 25 Septembre 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

La “tripartite” de campagne

Par : Mustapha Hammouche

Avant-hier, à Médéa, le Premier ministre a fait part d’une étrange conception du pouvoir politique : “Un État se gère comme le fait un père de famille”, a-t-il proclamé. Cette vision paternaliste correspond à l’exact contraire de la conviction démocratique : la famille ne choisit pas son père ; l’autorité du chef de famille est originellement “naturelle”.
Sellal nous suggère de nous en tenir à apprécier la bienveillance du providentiel “père de famille”. Et que fait le père de famille pour nous ? Eh bien… “Monsieur le président de la République a donné des orientations au gouvernement dans le sens d’une diversification de notre économie. Un État doit être construit par l’économie. Il nous faut absolument relancer notre industrie et notre agriculture. Il nous faut aller vers une autre étape, celle de l’exportation de nos produits car il nous faut absolument sortir de la dépendance des hydrocarbures.
Ce sont là des orientations du président de la République en personne”.
Voici donc révélé le thème de la campagne pour le quatrième mandat. Disons, le premier, parce qu’il risque d’y en avoir d’autres. Ce sera la “relance de l’économie”, celle de “l’industrie et de l’agriculture”. Le thème de “la relance de la croissance”, galvaudé par le discours de campagne pour le troisième mandat, devait être remplacé. Et l’on n’a pas trouvé mieux que de “relancer l’économie”, cette fois-ci. Conformément aux “orientations du Président”, comme n’a cessé de le marteler, avant-hier, le Premier ministre.
En écho au leitmotiv du gouvernement, le secrétaire général de l’UGTA répondait le même jour et sur le même air : “Aujourd’hui, il est urgent de redonner à notre production nationale la place qui est la sienne… Il est nécessaire de promouvoir la production nationale pour pouvoir réduire la dépendance de l’économie des hydrocarbures et, par conséquent, mettre en place une offre abondante qui va se substituer à l’importation. Nous devons saisir cette occasion. C’est une chance qui risque de ne plus revenir.” Comme obligé de passer par l’étape socioéconomique, Sidi-Saïd revient vite à l’essentiel : “Le président Bouteflika a bénéficié, bénéficie et bénéficiera de toute la sollicitude, la solidarité et l'engagement de l'UGTA, car nous ne sommes pas de ceux qui renient leurs engagements”, martèle-t-il. Voilà qui est clair.
Et comme le président du Forum des chefs d’entreprise, toujours très accueillant envers les nouveaux arrivants de l’Exécutif, n’a pas été en reste au sujet de ce projet économique de “relance-production-diversification-substitution à l’importation”, aussi velléitaire qu’imprécis soit-il, les conditions sont réunies pour que, le 10 octobre, la “tripartite” marque le lancement de la campagne présidentielle à la faveur d’un “contrat social” pour la relance de l’économie non pétrolière.
La rengaine de l’après-pétrole a ceci d’utile : elle est inusable. Et pour cela, il suffit de la déclamer à chaque échéance électorale, tout en se gardant de la mettre en œuvre. Comme pour la “paix et la réconciliation”, l’économie productive est en phase de confirmer cette étrange réalité : le régime donne l’illusion d’avoir des projets qu’il n’a pas et, ainsi, n’en finit pas de se régénérer… de ce qu’il ne fait pas !

M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 02 SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos