Tous les moyens en matière de TIC ont été mobilisés pour assurer un bon déroulement de l'élection (Derdouri)Abdelaziz Bouteflika va voter en personne jeudi (direction de campagne) Présidentielle 2014: le président de la CNISEP reçoit la mission d'observateurs britanniques  ''Le secrétaire d'Etat, John Kerry, était en Algérie et nous y avons discuté de diverses questions dont notre coopération sur les questions de lutte contre le terrorisme et le renforcement de nos partenariats stratégiques, et cela se poursuivra certainement''(porte-parole du département d'Etat américain) Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Contrechamp Jeudi, 19 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le monologue du ventre

Par : Mustapha Hammouche

Dès samedi, nos journaux inaugureront des pages “spécial Ramadhan”. Il y sera question de la profondeur spirituelle de l’abstinence et de sa dimension didactique. À côté, une page de recettes de cuisine pour repas de rupture du jeûne.
Il suffit d’observer la nature du débat que suscite déjà l’imminence du mois de Ramadhan pour deviner de l’audience relative de l’une et de l’autre rubrique. Nous sommes collectivement pris d’une angoisse de l’enchérissement des produits alimentaires et interpellons l’État sur la recherche des moyens pour une maîtrise des approvisionnements et des prix et pour contrecarrer l’opportunisme des commerçants spéculateurs.
En face, des spéculateurs fourbissent leurs plans d’attaque pour le saint mois des affaires alimentaires. Des commerçants, en fait, car en condition de marché libre, il n’y a pas de différence entre les deux catégories, la loi de l’offre et de la demande jouant de la même manière pour tous.
Le Ramadhan s’annonce ; place donc aux voix qui comptent. Pas aux voix de la pieuse sagesse, mais à celle des porte-parole de l’administration du commerce et de ceux de la corporation des marchands de nourriture. Le ministère du Commerce, lui a un… plan pour le contrôle et la répression des “pratiques frauduleuses” ; il a installé des “comités de suivi” et doublé le nombre de contrôleurs ! Les services du commerce avaient peut-être un problème d’effectif mais pas au point de ne pouvoir, par exemple,  contraindre les commerçants à afficher les prix !
Les “pratiques illicites”, la tromperie sur la marchandise notamment, en termes de qualité, d’hygiène, de calibre et de variété, sont devenues un sport national et sont loin d’être l’apanage du seul commerce informel. Ceux qui vous fourguent la pêche pourrie et les légumes flétris dissimulés derrière un étalage de beaux échantillons ont aussi des registres du commerce en règle. Si l’administration ou le syndicat des commerçants avaient vraiment le respect du consommateur et la volonté d’un minimum de moralisation du marché de détail, ils auraient commencé par le plus simple et le plus urgent, en cette époque d’arnaque systématique : rétablir le service public des poids et mesures !
Il est vrai que le client se rend au marché en victime consentante, conscient qu’il est qu’en l’état de l’organisation du commerce et de la culture de consommation qui rend tant de produits incontournables, le rapport de force est en faveur du vendeur. Surtout en période de Ramadhan où le contenu du panier est dicté par le mimétisme qui nous impose la composition de notre menu quotidien jusqu’à la dernière de ses futilités. Alors, ce client qui se livre, impuissant, à son saigneur, se retourne vers l’État qui le rassure : des mesures ont été prises pour importer, congeler, contrôler, etc. !  Et l’Union des commerçants vient à la rescousse : les commerçants sont instruits de ne pas vendre cher ; ceux qui vendent cher, c’est… les autres.
Mais, ulach smah ulach… Le débat continue : comment un État qui nous a assuré l’immuabilité du prix du sucre et de l’huile, après celui du pain et du lait ne peut-il pas imposer la disponibilité et un prix fixe de la viande, de la courgette et de la tomate ? Etc.
Sacré mois voué à l’élévation des esprits, mais que la réalité socioculturelle rabaisse à une opportunité de débat sur la question du commerce alimentaire de… détail.


M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 16 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

Élection Présidentielle

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Bouira, 15 avril, lLe RCD a eu sa marche
Bouira, 15 avril, lLe RCD a eu sa marche
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos