Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Contrechamp Lundi, 09 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Mémorandum, memoranda….

Par : Mustapha Hammouche

Le ministre qatari de l’Industrie et le ministre algérien de l’Industrie ont signé, samedi, un mémorandum d’entente pour la réalisation d’un complexe sidérurgique à Bellara. On croyait que c’était, justement, entendu, cette histoire de projet sidérurgique qatari, mais ce n’est apparemment pas le cas, puisque nous en sommes encore à la phase du “mémorandum d’entente”  !
Mais qu’est-ce qu’un “mémorandum d’entente” ? Pour le savoir, il ne suffit que de rappeler que ce n’est pas la première fois que le Qatar signe des mémorandums avec l’Algérie. Déjà, lors de la visite, en août 2007, du ministre de l’Industrie qatari — qui était alors une ministre — l’Algérie et le Qatar avaient signé un  “mémorandum d’entente pour la réalisation d'hôtels, de centres commerciaux et de zones résidentielles sur une superficie globale de 8,5 ha à Sidi Fredj, un projet dans l'élevage de bovins et dans la production laitière et dérivés sur une superficie de 10 000 ha, un projet d'oléiculture sur 10 000 ha, un projet de culture d'oignons et de pommes de terre sur 1 000 ha,   et un projet d'agrumes et de viticulture sur       1 000 ha”. Il était alors question de projets d'investissement de 28 milliards de dollars sur plusieurs années dans la gestion portuaire, l’agriculture, le tourisme, l'industrie et l'urbanisme !
En janvier 2010, à l’occasion de la quatrième session du comité mixte algéro-qatarie, dix accords et mémorandums d’entente dans les domaines économique, culturel et scientifique ont été signés.
La suite de l’histoire est connue : pour l’essentiel, cette coopération spéciale, pour ne pas dire spécieuse, se résumera à la promotion immobilière au profit de Emaar, dite des “Grands Vents” et financée par les banques  algériennes, un projet qui voulait se faire passer pour une réalisation de développement durable avec un taux d’occupation du sol exactement égal au taux pratiqué par l’OPGI dans la réalisation de ses ensembles d’habitat social.
Le gouvernement est en train de rejouer le feuilleton Renault à Bellara. À coups de mémorandums, c’est-à-dire de simples constats de convergence d’intentions entre des parties en discussion. D’ailleurs, le dictionnaire énonce clairement la vacuité de telles ententes en définissant le mémorandum comme : “un texte, dénué de valeur juridique contraignante, par lequel deux parties récapitulent leurs points de convergence dans le cours d'une négociation”. En d’autres termes, nous sommes loin de l’existence effective d’un projet. Ailleurs, il est précisé que le mémorandum est utilisé quand “les parties n'ont pas impliqué un engagement juridique ou bien dans des situations où les parties ne peuvent pas créer une entente ayant force exécutoire”.
Alors… Pourquoi ce mémorandum d’entente sur une virtuelle éventualité dont on n’a d’autres éléments d’appréciation que la grande capacité (pour une entreprise dont le rayonnement commercial ne dépasse pas le marché du CCG !) ? Certainement pas pour faire oublier que les autorités refusent obstinément ce site à un projet sidérurgique, bien tangible celui-là, du groupe algérien Cevital, parce que notre pouvoir n’a pas coutume de dissimuler son arbitraire, même quand ses effets hypothèquent le développement du pays. Peut-être veut-il faire oublier le scandale récemment divulgué du financement algérien de…. l’investissement qatari des “Grand Vents”…


M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 17 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

video

CONTRECHAMP
Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos