Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Contribution

Contribution (Liberte-algerie.com)

Le pouvoir compradore et l’impérialisme (Partie 04 et dernière)

 « Ce que nous ne pouvons pas obtenir, nous le détruirons.». Répétait effrontément Henri Kissinger dans ses mémoires, 1970-1973, T.2, édit fayard

Quel est ce modèle, pouvoir ou cadre explicatif qui nous permet de bâtir le puzzle et de démêler ce fil d’Ariane qui permet d’identifier le lien entre des phénomènes aussi divers? La multiplication des guerres, en Syrie, en Somalie, en Irak, en Afghanistan, l’écart croissant entre les revenus, les conflits nord-sud, l’émergence de la Chine et des BRICS, le déclin des USA, la permanence d’un pouvoir compradore en Algérie depuis la mort de Boumediene où LA CORRUPTION EST DEVENUE STRCTURELLE.

Quels sont les dessous du « printemps Arabe », l’intervention contre la Libye, l’intervention contre le Mali, les menaces d’intervention en Iran, le génocide contre les musulmans en Birmanie, la crise des bourses, le gaz de schistes, le dollar, l’euro, le verrouillage exclusif du marché algérien au profit des français, les harragas, la généralisation du commerce de la drogue, de la prostitution, en Algérie, entretenus et organisés par le pouvoir compradore…

Il faut comprendre l’enchaînement logique de toutes ces causes causantes et de leurs conséquences, des agressions et des résistances, d’Hier, d’Aujourd’hui et de Demain…

La brique ou la pièce décisive manquante ou « clé du puzzle » qui permet d’expliquer et de saisir l’ensemble, elle a un nom :

L’impérialisme stade suprême du capitalisme.

Pour comprendre comment agit l’impérialisme en Algérie, la connaissance du passé et de son impact est primordiale et implacable, à défaut il nous est impossible de comprendre les complots impérialistes contre notre pays, les conflits d’aujourd’hui et ceux qui vont éclater demain dans le monde arabo-musulman et africain.

Le but est d’arriver à maîtriser dans le détail ce champs d’étude, les pays, les époques, les conflits économiques, politiques ou sociaux pour arriver à réunir les données essentielles, les faits concrets, les anecdotes éclairantes, pour saisir clairement l’Histoire et les enjeux actuels.

L’impérialisme américain devient de plus en plus dangereux à l’image d’un sanglier blessé en furie. En développant le concept de la « stratégie du choc »  Naomi Klein, dans son livre, a décortiqué les mécanismes du potentiel criminel de l’impérialisme (Appliqué dans notre pays avec brio par l’instrumentalisation, d’un terrorisme, auto-entretenu pendant les années 90 , sa mission était de faire peur à la population et à la classe ouvrière dans le but de démanteler tout le service public industriel (avec l’aide des Chicago-Boys formés ou briefés aux USA, et la coalition dominante du pouvoir) et le remplacer par les importations de produits manufacturés contrôlées par les compradores traîtres alliés des impérialistes, présents au pouvoir et dans le secteur économique ), appelée aussi « stratégie du chaos », ou « instabilité constructive » (El fawda El Khalaka) , tout ces concepts visent à semer l’effroi aux populations pour imposer une domination incontesté.

L’idée de la « stratégie du chaos » s’inspire de la pensée des œuvres de Karl Marx sur la « destruction créatrice », cette expression sera utilisée par l’économiste Joseph Schumpeter, qui désigne le processus continuellement à l’œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition des secteurs d’activité économique conjointement à la création de nouvelles activités.

 Expression qui sera reprise par le professeur néoconservateur ultra sioniste Theodore Levitt et inspirera Condoleza Rice et les thinks-tanks américains pour formuler le programme d’un nouveau siècle américain.

Bush l’ayant exercé en frappant l’Irak et l’Afghanistan avec des moyens terribles. Mais bush a échoué.

Actuellement l’impérialisme américain  applique sa politique de la « stratégie du chaos » en Syrie, en Palestine occupée, en Egypte, en Tunisie, au Mali, en Libye et projette de l’étendre en Algérie via ses exécutants, les traîtres compradores voleurs qui occupent les cimes du pouvoir  de ce régime en agonie (après avoir décapité les mouvements sociaux, installer des partis oligarchiques non enchâssés dans les masses, ils vont tenter prochainement d’éparpiller en puzzle la seule institution qui reste debout : l’Armée).

Pourquoi cette stratégie ? seul moyen de conserver la mainmise sur ce « Grand Moyen-Orient » qui englobe la Méditerranée, Moyen-Orient, Corne de l’Afrique, le sud de l’Asie, Somalie, Soudan, Afghanistan, Pakistan, Iran, les musulmans en Birmanie etc.. Vous remarquerez au passage ces régions ont un dénominateur commun : L’Islam.  Ce que l’idéologue et journaliste d’investigation américain travaillant pour le compte  de la CIA et du pentagone Robert D.Kaplan appelle « l’arc musulman » (The future of American Power, édit. Random House, 2011).

Seul moyen aussi de contrôler le pétrole et les routes maritimes stratégiques (Rimland de Spykman, voir mon papier sur la géopolitique), bref un enjeu vital pour rester les maîtres du monde. Il s’agit de garder l’Europe soumise, de neutraliser la Russie, mais aussi de faire face à la montée des pays du Sud et surtout la Chine. Il s’agit de rester la seule superpuissance.

 Ces dernières années, notre monde musulman est devenu une véritable zone de tempête où se multiplient crises, révoltes et résistances : de la Syrie, au Pakistan, de toute la Palestine occupée à la Tunisie, Yémen, Egypte, du Soudan au Mali à la Libye ; Washington est en train de perdre la main. Faire ouvertement la guerre est de plus en plus risquée pour les impérialismes américains et otanesque réunis selon Chomsky.

Depuis la 2e guerre mondiale, l’impérialisme américain a perdu toutes ses guerres sauf  celle sur la petite île de Grenade.

D’où cette stratégie du chaos : diviser pour régner, attiser les tensions en fournissant armes, argents aux terroristes de l’E.I, déstabiliser tous les pays gênants l’hégémonie impérialiste pour remodeler de fond en comble le Grand Moyen-Orient.

Pour comprendre comment l’impérialisme s’est développé jusqu’aux crises d’aujourd’hui, nous commencerons par le commencement,  nous devons déjà comprendre comment les révolutions britannique et française ont permis le développement du capitalisme.

Je vais vous inviter à faire avec moi un tour d’horizon de 200 ans dans un prochain article intitulé ‘’ Le socialisme ou la barbarie impérialiste ? Il faut choisir.», un survol Historique très rapide et obligatoire, cette nécessaire excursion vous dévoilera ce qu’est réellement l’impérialisme, pour ne pas vous fatiguer nous avons mis le doigt sur l’essentiel, édifiant,  de façon concise et précise (il faut lire systématiquement, vous allez tout comprendre, l’origine de tous nos problèmes, si vous tentez de faire une lecture en « diagonale » , abstenez-vous, car vous allez perdre le fil d’Ariane).

Dr Mohamed Belhoucine

Partie 03


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER