Auto / Coup de cœur

INCIVISME AU VOLANT

Ces automobilistes qui jettent leurs mégots partout !

L’incivisme de certains automobilistes a amplement participé au déclenchement des feux de forêt et aux accidents de la route. Alors que les véhicules sont équipés de toutes les commodités pour le confort de ses occupants, des chauffeurs n’hésitent pas à jeter leurs mégots de cigarette à partir de la fenêtre de la voiture. Le constat est amer et ne date pas de 2017. Que ce soit en ville, en campagne ou sur les autoroutes, des conducteurs se croient tout permis. Jets de bouteilles vides en plastique, de gobelets, de cendres, mais surtout de cigarettes consumées mais “opérationnelles” pour créer un sinistre irréparable. Le cas des mégots allumés est édifiant. Selon les experts en sécurité routière, un mégot jeté à partir d’un véhicule qui roule à partir de 60 km/h est directement “orienté” par l’aérodynamisme de la voiture vers l’habitacle du véhicule qui est derrière. Parfois, ce déchet s’incruste au-dessous des essuie-glaces, de la calandre et du radiateur, causant l’étouffement des poches d’aération. À une vitesse supérieure ou égale à 30 km/h, le conducteur qui reçoit le “cadeau empoisonné” perd le contrôle de son véhicule, ce qui impacte gravement sur sa sécurité et celle des passagers. L’ignorance a gagné du terrain à tel point où l’automobiliste n’accepte pas un rappel à l’ordre. Même pas celui des services de sécurité devant qui il obtempère et devient angélique. C’est dire que la sensibilisation ne donne aucun résultat dans ce cas de figure. Pour preuve, le réfractaire reprend ses “habitudes” dès qu’il franchit le seuil d’un barrage de contrôle, jette son mégot, incendie des forêts, pollue la route, cause des accidents et menace la sécurité des usagers de la route. Surveiller les automobilistes scotchés au téléphone, c’est bien, interpeller les criminels qui jettent leurs mégots de cigarette de la fenêtre de leurs voitures, c’est mieux. À bon entendeur…


F. BELGACEM