Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Coup de cœur

CE TRÉSOR AUTOMOBILE A ÉTÉ IGNORÉ PENDANT 50 ANS

Une Ferrari vendue à plus de 14 millions d’euros aux enchères !

Une Ferrari a été vendue, vendredi dernier, aux enchères. Cette bagnole a été vendue parmi les 60 belles endormies des années 30 aux années 70 et qui ont été mises aux enchères vendredi dernier à Paris, lors d’une vente de voitures exceptionnelles à l’histoire incroyable. Estimés à 16 millions d’euros au total, ces véhicules de légende sont signés des carrossiers les plus illustres, dont Chapron et Million-Guiet. Toutes ces voitures ont été découvertes en septembre 2014 dans une propriété de l’ouest de la France. Sous des tôles ou des amas de vieux journaux, mangées par la poussière et la saleté, quand ce n’est pas par le lierre ou par des herbes poussant directement dans des habitacles.
Cette collection unique, retrouvée selon le jargon des spécialistes en état sortie de grange, a été constituée par un passionné, Roger Baillon, décédé au début des années 2000. Entrepreneur dans le transport de marchandises, il avait eu de son vivant l’ambition de sauver le patrimoine automobile d’avant-guerre et d’ouvrir un musée dans sa propriété de trois hectares. L’homme est un collectionneur de la première heure. Il veut célébrer le génie automobile et achète une propriété pour construire un musée. Il se met alors à acheter en France, mais aussi en Europe, des modèles emblématiques.


F.B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER