Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS MOHAMED-KHADDA DE MOSTAGANEM

250 enfants du grand Sud accueillis cet été

Pour la troisième année consécutive, l’école des Beaux-arts de Mostaganem a accueilli des enfants du grand Sud algérien. Organisé par le ministère de la culture en collaboration avec la société civile de la wilaya de Ouargla, du 20 juillet au 28 août, ces colonies de vacances étaient au profit d’enfants orphelins et de familles démunies.
Le rôle de l'école des beaux-arts Mohamed- Khadda est de mettre à la disposition de ces familles ainsi que ces orphelins une structure d'accueil, ainsi que tous les espaces dont dispose l'école (d’une superficie de15 000 mètres carrés). “Cette opération ne date pas d’aujourd'hui, nous sommes à notre troisième année. Cette année l'école des beaux-arts de Mostaganem a reçu plus de deux cents cinquante enfants issus de la wilaya de Ouargla pour passer les vacances d’été” nous a informé Hachemi Ameur directeur de l'ERBAM. L’un des avantages de cette initiative était de proposer des cours hebdomadaires aux enfants et aux adultes, des stages d'arts plastiques, et de s'impliquer fortement dans le projet éducatif de la collectivité. Ainsi, l’école des Beaux-arts de Mostaganem n’est pas restée fermée, et a permis à des personnes démunies de s’offrir des vacances en mer. La direction de l’établissement continue de nourrir et d’enrichir les contenus proposés par les Beaux-arts, en matière d’éducation artistique : les questions de territoires, d’espaces imaginaires, inconnus ou à conquérir, de franchissement de nouvelles frontières, qu’elles soient naturelles ou politiques, sociales ou mentales, oniriques, poétiques ou esthétiques pour les enfants.


M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER