Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

Du 11 au 13 septembre à Tiaret

3e Festival de la chanson engagée

La troisième édition du Festival national de la chanson engagée se tiendra du 11 au 13 septembre à Tiaret, a-t-on appris du commissaire du festival. Le retour de cette édition placée sous l’égide du ministre de la Culture promet des nouveautés et autres surprises par rapport aux deux éditions précédentes, à travers notamment l’introduction de nouveaux prix qui seront décernés aux meilleurs textes, interprétations et compositions, en plus d’autres prix pour les trois premières troupes de ce concours, a indiqué Belkacem Benaouda.
L'introduction de ces prix spéciaux du meilleur texte, composition et interprétation se veut une occasion de plus pour encourager les participants à fournir plus d’efforts pour promouvoir la chanson engagée et l’améliorer, selon la même source qui indique que le jury sera composé du poète Slimane Djouadi, ainsi que d’autres artistes à savoir Mohamed Laâraf, Yousfi Toufik et Maâti Kamel.
Quinze wilayas ont confirmé leur participation à cette troisième édition de cette manifestation à raison d’une troupe pour chaque wilaya, en attendant la participation de Tiaret, wilaya organisatrice avec trois troupes, a ajouté le même responsable. Il est prévu, à l’occasion, l’organisation d’expositions de photos des première et deuxième éditions de ce festival et de doyens de la chanson patriotique, ainsi que des soirées artistiques animées, notamment par la chanteuse Nada Erayhane, qui donnera le ton à cet événement musical, avec sa voix sublime, aux côtés d’autres chanteurs tels que Mohamed Laâraf, Yousfi Toufik et Nasreddine Blidi.


APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER