Une des deux boites noires de l'appareil du vol AH5017 qui s'est crashé jeudi dans le nord du mali a été retrouvée vendredi (le ministre des Transports, Amar Ghoul) Crash de l'avion affrété par Air Algérie : le président Bouteflika décrète un deuil national de trois jours Crash de l'avion espagnol affrété par Air Algérie: Aucun survivant, l'épave retrouvée L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)  Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Jeudi, 13 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

7e édition du festival national du théâtre professionnel

50 ans de théâtre algérien à l’honneur

Par : Mohamed-Chérif LACHICHI

Placée sous le signe du cinquantenaire de l’Indépendance nationale, l’édition 2012 du Festival national du théâtre professionnel d’Alger, qui se tiendra du 15 au 27 septembre, va être ponctuée par un évènement important, à savoir un colloque international consacré aux cinquante ans du théâtre algérien.

Une conférence de presse a été organisée, hier, au théâtre national Mahieddine-Bachetarzi par l’équipe du Festival national du théâtre professionnel d’Alger. Parmi les activités prévues, un colloque intitulé “50 ans d’Indépendance et 50 ans de théâtre”, se tiendra du 22 au 24 spetembre à l’annexe de la salle Atlas. Il sera animé par l’auteur et universitaire algérien, Waciny Laâredj, pour explorer les différentes facettes de cette histoire. Il s’agira aussi de remonter aux œuvres de Kaki, Allalou, Bachtarzi, Ksentini, et d’autres qui auront constitué les pionniers du théâtre algérien. Une exposition rétrospective organisée avec le concours de la Bibliothèque nationale va accompagner en outre cette rencontre pour laquelle six écrivains et dramaturges arabes ont été invités. En l’absence du commissaire du festival, M’hammed Benguetaf, c’est le directeur artistique, Brahim Noêl, qui a décliné les principaux axes du programme de cette édition. “Il y aura du théâtres, et beaucoup de théâtre durant deux semaines !”, a-t-il promis. Pour le reste, il n’y a pas à signaler de nouveautés notables à part,  peut-être, la journée d’études consacrée à “Kateb Yacine, le rebelle”. Pour le festival “in”, dix-sept troupes professionnelles provenant des quatre coins du pays seront en compétition. Six autres troupes algériennes ont été retenues pour le festival “off” qui devrait permettre aux “talents confirmés” de se faire connaître non seulement du public algérois mais aussi des publics de Koléa, de Médéa et d’Aïn Defla qui auront, eux aussi, le loisir de découvrir plusieurs représentations. Une “décentralisation” du festival qui va permettre à huit troupes étrangères, toutes originaires de pays arabes (Tunisie, Égypte, Jordanie, Maroc (2), Soudan et Irak) de se produire dans ces localités en hors compétition.  Avec deux représentations par jour (15h et 20h30), il est attendu que le festival draine une foule immense issue notamment de l’intérieur du pays. Devant l’exigüité du théâtre national qui ne peut contenir que 1 700 places, il a été prévu d’utiliser une partie de l’infrastructure de la capitale. Ainsi, plusieurs sites seront mis à contribution. Outre la salle Mustapha-Kateb, attenante au théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, la salle El-Mouggar et la salle Atlas seront des lieux où se dérouleront des activités importantes. Au programme, comme les années précédentes, des ateliers de formation ainsi que les traditionnels hommages aux artistes et aux femmes et hommes de culture arabes et algériens dont la liste a été fournie dans la documentation du festival.


M- C L

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 24 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos