Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

L’association ahbab cheikh sadek el-bedjaoui aura désormais une dimension nationale

Béjaïa rend hommage à son maître de la chanson andalouse

Cheikh Sadek El Bedjaoui © D.R.

Un riche programme d’activités artistiques et musicales a égayé, du 29 juillet dernier au 3 août, la vie nocturne de la population béjaouie, à la faveur d’une manifestation culturelle qui se voulait un hommage particulier au défunt cheikh Sadek El-Bedjaoui, maître de la chanson andalouse, décédé en 1995, à l’âge de 88 ans. Les activités prévues pour la circonstance se sont déroulées au théâtre régional Abdelmalek-Bouguermouh de Béjaïa (TRB).
Par ailleurs, dans la matinée de jeudi, soit au dernier jour de cet événement artistique, les organisateurs ont tenu des assises devant permettre l’élévation du statut de l’association locale Ahbab cheikh Sadek El-Bedjaoui au rang d’association nationale avec l’apport de 12 nouveaux membres issus de 12 wilayas différentes. Lors de cette assemblée constitutive, il a été question d’adopter les statuts types et le règlement intérieur de la nouvelle organisation qui aura désormais une dimension nationale. En outre, sous le haut patronage du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, plusieurs récitals de musique andalouse, accompagnés par l’orchestre pilote de l’association des amis de cheikh Sadek Abdjaoui de Béjaïa, ont été organisés par l’association culturelle Ahbab Sadek El-Béjaoui.
Des récitals qui ont été animés par des artistes de renom invités à l’occasion, à l’instar du maître du malouf, Hamid Benani, Meriem Benallal et Lamia Maadini (hawzi), Brahim Hadj Kacem (hawzi)…
En marge de ces soirées musicales, un hommage a été également rendu à deux anciens présidents de l’association organisatrice, Abdelkamel Stambouli et cheikh Abdelhafid Oukaci, en guise de reconnaissance pour leurs efforts et dévouement en faveur de la promotion et de la sauvegarde de ce genre musical qui fait partie du patrimoine artistique algérien.
Par ailleurs, une conférence-témoignage sur la vie et l’œuvre de cheikh Sadek El-Bedjaoui a été co-animée par MM. Bendamèche et Fatah Imloul.
Pour rappel, cheikh Sadek El-Bedjaoui, de son vrai nom Sadek Bouyahia, est né le 7 décembre 1907 au vieux quartier populaire Bab Ellouz de Béjaïa, et décédé le 7 janvier 1995. Auteur-compositeur et interprète, il est considéré comme un maître incontesté de la chanson andalouse.
Il a légué un riche répertoire composé de 260 œuvres, dont des chansons de différents styles musicaux : le classique andalou, le hawzi, la poésie religieuse, la musique kabyle ainsi que l’écriture théâtrale.


K. O.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER