Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Mardi, 19 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

PROGRAMME EUROMED HéRITAGE IV

Bilan et satisfecit

Par : Amine IDJER

L’héritage culturel matériel et immatériel dans le bassin méditerranéen est au cœur des préoccupations de l’Union européenne. Un programme, Euromed Héritage, a été initié depuis 1998 pour le promouvoir. Une manière de prendre soin du passé afin de mieux préparer et protéger le futur de ces nations. Aujourd’hui, il est à sa quatrième étape (2008-2012). Différents projets le composent, dont cinq soutenus par l’Algérie : Medmem, Remee, Manumed II, Athena et Montada. Pour rendre publics les résultats des travaux, une conférence a eu lieu hier matin à la galerie Racim (Alger), portant sur le thème “Le bilan des actions menées dans le cadre du programme Euromed-Héritage IV”. Mme Laura Baeza, ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne en Algérie, a mis en avant l’intérêt de ce genre de programme : “C’est bien plus qu’un secteur culturel, il est pluridisciplinaire.” Les coordinateurs algériens desdits projets se sont succédé pour faire part du travail effectué. Le projet Medmem vise la création d’un site internet
(la mise en ligne est prévue pour le 11 septembre 2012), mettant en valeur le
patrimoine audiovisuel méditerranéen (4000 archives accompagnées de notices dans trois langues : arabe, français et anglais). La télévision algérienne est l’un des partenaires. Quant à Remee, c’est la redécouverte de la mémoire collective de l’eau et sa réappropriation. Une mise en avant de l’importance de cette “denrée”, de sa protection légale devenue insuffisante, nécessitant la sensibilisation des populations locales et des décideurs. De son côté, le projet Manumed II vise la valorisation du manuscrit (restauration…) et tous les métiers du livre (de la tradition à la modernité). Pour Athena, ce sont les théâtres antiques qui sont ciblés, minimisant leur dégradation progressive, en termes physique, culturel et socioéconomique. En Algérie, c’est celui de Cherchell qui a été choisi. Enfin, le projet Montada s’intéresse à l’architecture historique des villes (Dellys Ghardaïa, Salé, Marrakech, Sousse, Kairouan). à travers des forums locaux en ligne, les participants proposent des plans d’action pour la promotion et la préservation culturelle de ces villes.Le programme Euromed Héritage IV vise la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel de bassin méditerranéen. Deux projets sont à inscrire dans ce cadre-là. Le premier, annoncé par le représentant de la Délégation de l’Union européenne à Algérie, concerne un prochain programme d’appui au patrimoine. L’Algérie bénéficierait, selon lui, d’un budget de 20 millions d’euros. Le second est relatif à la restauration de théâtres et sites, à l’image de celui de Cherchell. Cette rencontre a été accompagnée d’une exposition collective regroupant les différents projets.

 
DIlem
DILEM DU 21 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos