Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Jeudi, 16 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

…culture en bref…

Par : Rubrique Culturelle

Lire en fête à Aïn Témouchent
La deuxième édition du Festival national de la lecture “Lire en fête”, est prévue du 1er au 10 septembre 2012, au niveau de la bibliothèque Malek-Benabi d’Aïn Témouchent, mais aussi à Hammam Bou-Hadjar et à Béni-Saf, les deux importantes agglomérations où les structures de spectacles sont disponibles. Lors d’un point de presse, Ahmed Mouadâa, directeur de la culture de la wilaya et commissaire de ce festival, a donné un large aperçu du programme de cette manifestation importante, qui coïncide par ailleurs, avec le Salon national du livre. Le programme prévoit, outre la traditionnelle exposition de livres à la bibliothèque et son esplanade, de nombreux spectacles destinés aux enfants. Les chérubins auront également droit à deux ateliers (dessin et confection de marionnettes), qui seront marqués par le lancement d’un concours et la distribution d’une dizaine de prix. Le festival prévoit aussi la présentation de 36 spectacles (dans les trois villes), qui seront animés par une douzaine de troupes théâtrales locales et régionales. Le conte sera à l’honneur à cet évènement. Les personnes handicapées seront associées à cette activité. Quant au Salon national du livre, M. Mouadâa révèlera que jusqu’à présent huit maisons d’édition ont confirmé leur participation.
M. LARADJ

Oum El-Bouaghi fait son théâtre à Tizi Ouzou
Interprétée par huit comédiens du Théâtre régional d’Oum El-Bouaghi (Hichem Karkar, Sif Eddine Barkan, Oualid Lamdouh, Marzouk Loussif, Zaydi Antar, Ramzi Achour, Nouadri Anouar Assadat, Kassmi Khattab), la pièce Hypothèse de ce qui s’est passé réellement a été présentée, mardi soir, au public du Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou. L’intrigue de la pièce se déroule dans un asile psychiatrique où les huit malades essayent de retrouver le cadavre du soldat inconnu afin de l’enterrer. Enfermés, les personnages rentrent dans une phase de rêverie et de délire. Évoluant sur une scène nue, le décor est créé par les personnages eux-mêmes, et ce, à travers des mouvements et à l’aide de tissus. Le texte de la pièce, de l’Irakien Ali Abdennabi Azzidi, renvoie aux systèmes politiques dictatoriaux et leurs impacts sur les sociétés. La même soirée, la maison de la culture Mouloud-Mammeri a proposé du châabi, avec El-Hasnaoui Amechtouh, Nacereddine Galliz, Abdelkader Chaou, El-Hadi El-Anka Abdelkader Chercham.
K.Tighilt

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos