Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

Saison estivale à Jijel

Des soirées culturelles et artistiques illuminent la capitale des Kotama

Les soirées estivales de la ville de Jijel. ©D. R.

Cette année, la saison estivale à Jijel semble être animée plus que jamais, faisant ainsi parler d’elle dans les différentes régions. Un riche programme d’animation a été tracé par la direction de la culture de la wilaya pour faire le bonheur et la joie des familles venues des quatre coins du pays pour passer leurs vacances. Le port de pêche et de plaisance de Boudis, longtemps abandonné et délaissé, semble avoir repris ses couleurs d’été grâce à des soirées musicales qui ont fait de lui un véritable lieu de détente réservé aux familles. Depuis le début de la saison estivale, les adorateurs de cette ville côtière ont eu le choix entre mer, montagne, excursions et soirées animées au rythme de la musique chaâbi et raï. Une pléiade d’artistes venus de Jijel et d’ailleurs a enflammé l’esplanade du port de Boudis, créant ainsi un climat de gaieté et de convivialité au milieu d’un public composé de familles et de jeunes qui se sont bousculés à l’entrée du port pour assister à des soirées semblables à des fêtes de mariage traditionnel. Ces soirées étaient également une occasion pour certains artistes locaux de renouer avec le domaine de la musique qui s’est éteint à Jijel durant ces dernières années, les poussant ainsi à quitter la scène artistique. Les estivants en séjour dans cette station balnéaire tout comme les habitants ont eu également le droit de découvrir les fabuleuses soirées de la musique chaâbi qui ont illuminé les différentes régions côtières, et les chanteurs qui se sont relayés durant plusieurs jours au niveau du port de Boudis ou encore le front de mer d’El-Aouana et Ziama Mansouriah. Ces artistes locaux ont été salués et applaudis par un public venu nombreux pour assister à des kassidat de chaâbi qui ont tendance à disparaître. Les artistes tels que Boudjemaâ Bousseder, Haroune Benhadji, Mohamed Benzarb, Mohamed Berri, Aziz Mekideche, Terki Reda et bien d’autres ont épaté la foule en déclamant avec succès des chansons léguées par des grands chouyoukh de la musique chaâbi, à l’instar de Amar Ezzahi, El-Hadj Mhamed El-Anka et El-Hachemi Guerouabi. Ce richissime programme élaboré par la directrice de la culture, Salima Gaoua, et son staff vise à donner un nouveau visage à cette ville côtière longtemps privée des activités culturelles familiales, a-t-on précisé. Avec un intérêt de satisfaire tous les goûts et toutes les franges de la société, les organisateurs ont également rajouté une note d’humour en organisant des soirées de rires et de monologues auxquelles ont pris part des comédiens de plusieurs wilayas du pays. Présente chaque soir sur les lieux de l’activité, la directrice de la culture s’est dite ravie de voir autant de familles venir assister à ces soirées qui se déroulent dans une ambiance festive et un climat serein, promettant toutefois d’autres activités à l’avenir. Par ailleurs, des excursions et des randonnés pédestres sont à chaque fois organisées dans les régions montagneuses de l’antique Igilgili. Presque chaque semaine, une nouvelle destination et de nouvelles activités. La directrice de la culture, qui a déjà organisé des excursions à caractère culturel au profit des enfants à la commune de Béni Yadjis, Djimla, Kheïri Oued Adjoul, El-Milia et Selma-Benziada, ne compte pas s’arrêter là. Selon elle, un total de 18 communes seront sillonnées d’ici la fin du mois d’août, le tout sera meublé d’un riche programme culturel, a conclu la responsable.

RAYAN MOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER