Scroll To Top
FLASH
  • Accidents de la route : 8 morts et 67 blessés en 48 heures (Protection civile) 
  • Népal: séisme de magnitude 7,9 dans l'est du pays (USGS) 
  • Un séisme de magnitude 5,9 secoue le Tibet 
  • Séisme au Népal: 876 morts (nouveau bilan) 
  • Présidentielle: début du vote au Togo
  • Yémen: au moins 27 morts dans des combats dans le sud (responsables)
  • Un adolescent palestinien abattu à un checkpoint à El-Qods occupé
  • Irak: deux haut gradés de l'armée tués par l'EI dans l'ouest (général)

A la une / Culture

Culture

Douze pays seront au rendez-vous

Le festival, qui se tiendra à Tizi Ouzou du 3 au 7 juillet prochain, aura pour thème cette année “Danser l’Algérie indépendante”. Outre l’Algérie, douze pays prennent part à cet évènement, notamment l’Autriche et le Sénégal, les invités d’honneur de cette 8e édition.

Tizi Ouzou sera au rendez vous de la danse du 3 au 7 juillet prochain, dans le cadre de la 8e édition du Festival culturel arabo-africain de danse folklorique. Lors d’un point de presse animé, hier, par le directeur de la culture de Tizi  Ouzou, El Hadi Ould Ali indiquera que pas moins de 12 pays étrangers seront présents à ce rendez-vous annuel, notamment l’Autriche, la Palestine, la Côte d’Ivoire, les Emirats arabes unis, la Guinée, le Liban, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, la Tunisie, la France, en plus d’une dizaine de troupe des troupes nationales.
“198 artistes étrangers et 180 autres algériens, pour un total de 379 artistes spécialisés dans le domaine de la danse sont conviés à ce festival”, dira le directeur de la culture. Il indiquera par ailleurs qu’un budget de 8 milliards de centimes est alloué par le secteur de la culture à cette manifestation, qui sera cette année, dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance, placée sous le thème “Danser l’Algérie indépendante”.
Par ailleurs, les organisateurs ont opté cette année, comme pays invité d’honneur, pour l’Autriche. L’autre pays qui fera amitié à la capitale du Djurdjura est le Sénégal, que le public aura à découvrir à travers des expositions, des conférences et des animations folkloriques. Au programme également, un colloque qui aura comme thèmes “L’impact économique des festivals culturels” et “Les danses populaires, quel devenir ?” Il sera question de la façon avec laquelle la culture peut contribuer au développement économique.
A rappeler que le secteur de la culture a institué pas moins de 6 festivals à Tizi Ouzou, d’où d’ailleurs la nécessité d’évoquer, durant ce colloque, la manière de faire de “ce festival un vecteur économique et s’interroger sur quelle politique adopter pour promouvoir le développement économique en rapport avec toute activité culturelle”.
Parallèlement à ces activités, un marché du festival sera au programme. “Il s’agit d’un marché culturel et commercial qui réunira les artisans locaux et permettra la création d’un espace de brassage culturel, de promotion des activités artisanales et la valorisation de ces métiers”, ajoutera le directeur de la culture, précisant que “pour cette 8e édition, nous allons organiser un mini-salon des arts plastiques qui réunira un nombre important de jeunes artistes plasticiens qui sera un espace d’échange d’idées et de découvertes pour le public. Il y aura également des ateliers dynamiques dans différents arts, une khaïma, celle de Khenchela tout comme nous allons honorer le Ballet national algérien pour avoir réussi à glaner 8 distinctions dans ses différentes participations”.
El Hadi Ould Ali  a ajouté que les galas prévus durant cette 8e édition seront animés “par 200 à 300 artistes partagés sur presque la totalité des communes de la wilaya de Tizi Ouzou. Quant au chef-lieu de wilaya, les soirées artistiques prévues seront animées par, notamment, Akli Yahiaten, Rabah Assma, le Ballet national algérien  et Amel Ouahbi qui chantera, quant à elle le 7 juillet à la maison de la Culture de Tizi Ouzou, à l’occasion de la clôture du festival”.


K.T