Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Culture

Du flamenco envoûtant pour un public charmé

Le public du Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou aura vécu, jeudi dernier, un après-midi mémorable en compagnie du groupe espagnol Amalgana Compania Flamenca. Le spectacle donné par ce groupe est intitulé “Sanderos”, un spectacle de musique flamenco traditionnel.
La magnifique prestation s’est déroulée devant une salle archicomble et ce public averti a bien eu pour son compte au bout d’un spectacle de haute facture. Ce spectacle de musique flamenco traditionnelle aura fait voyager la nombreuse assistance à travers le temps. Une magnifique invitation pour découvrir l’Andalousie antique à travers des chants, des notes et des pas de danse exécutés sur fond de guitare endiablée et propre à ce style particulier. “La Bailarina” Samara, la talentueuse Algérienne à l’origine de la création, à Séville, de ce groupe espagnol aura charmé le public connaisseur de la capitale du Djurdjura. Elle exécuta des danses et des chorégraphies en parfaite symbiose avec les airs musicaux de ses cinq compagnons sur scène. Des synchronisations artistiques qui ressuscitent gaiement les temps les plus fastes de ce style de musique qui est classé comme patrimoine de l’humanité largement partagé par les pays du bassin méditerranéen. “Le public peut comprendre les émotions exprimées dans nos chansons sans qu’il comprenne forcément la langue espagnole. Les émotions n’ont pas de langue”, nous dira à la fin du spectacle Samara, la talentueuse danseuse du groupe. Ce qui est totalement vrai, dans la mesure où le fidèle public du Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou réagit à chaque fois de manière spontanée au spectacle.
Cette artiste nous confirme également qu’elle n’a tenté aucune fusion de style ou influence de la culture algérienne. “Le Flamenco est une musique traditionnelle. Je la respecte telle qu’elle est. Et on la chante telle qu’elle est. Elle est très riche, c’est un brassage de plusieurs cultures”, dira-t-elle encore. En tout, sept tableaux ont été interprétés par les six artistes durant les soixante-quinze minutes qu’aura duré le spectacle.
L’amour, la vie, la mort, la séparation, l’exil sont entre autres les thèmes exprimés par ces tableaux musicaux. Le public de Tizi Ouzou, émerveillé par la très belle prestation, ne demande qu’à revoir ce genre de spectacle envoûtant dans leur ville.


A I