Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Samedi, 23 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Suite à la Publication de la liste des projets cinématographiques retenus pour le cinquantenaire de l’indépendance

“Indignation des producteurs algériens”

Par : Hana Menasria

Le ministère de la Culture vient de publier sur son site officiel la liste des projets cinéma (longs-métrages et documentaires) retenus pour le cinquantenaire de l’Indépendance.
Devant le rejet d’un grand nombre de leurs projets, trente producteurs algériens réagissent en publiant une lettre ouverte adressée à la haute autorité chargée de la coordination du programme audiovisuel et cinématographique.
En colère, les producteurs et réalisateurs indiquent avoir déposé leurs demandes dans “le respect des prescriptions d’un cahier des charges auprès du Centre national du cinéma algérien (CNCA). Nos projets n’ont fait à ce jour d’aucune notification individuelle motivée comme le veut l’usage.” Et de ce fait, ils revendiquent avoir le droit “de faire connaître aux plus hautes autorités chargées de la coordination des programmes de la célébration du cinquantième anniversaire, notre indignation face aux incohérences relevées.”
Au total, douze points ont été signalés par ce collectif, notamment sur le choix du CNCA et des bénéficiaires. Parmi les “incohérences” soulignées, le fait que l’un des membres de la commission de lecture qui “occupe une fonction de cadre permanent au CNCA, auprès duquel les dossiers ont été déposés, figure parmi les bénéficiaires de projets”, est-il mentionné.
Des sigles de sociétés apparaissent “pour la première fois publiquement, alors qu’une filmographie était préalablement exigée, les noms des porteurs de leurs projets ne bénéficiant à première vue d’aucune notoriété dans l’activité audiovisuelle et cinématographique.” Dans la lettre, ils se plaignent de voir que d’autres “sociétés ont bénéficié de deux projets, alors qu’à d’autres soumissionnaires il a été refusé de présenter deux sujets. Aussi, est-il parmi ces bénéficiaires des sociétés et des personnes dont l’activité audiovisuelle et cinématographique ne constitue pas une activité principale et permanente.” Signalant que “la composition de la commission n’a pas été publiée officiellement, la question se pose si, dans le respect de la qualité de ses membres, des historiens spécialistes du mouvement national ont bien participé de façon prépondérante aux travaux.”
À cet effet, les trente producteurs algériens remettent en question la crédibilité du secrétariat de la commission se demandant “si des dossiers sans scénario ont été réceptionnés, l’accusé de réception faisant également foi ; si des filmographies qui attestent du profil professionnel avéré des porteurs de projets sont absentes dans les dossiers réceptionnés ".


H M

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos