Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Lundi, 24 Décembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Festival national de la chanson et de la musique amazighes

L’Ahaggar en fête

Par : Mohamed Mouloudj

Après la cérémonie d’ouverture, qui a eu lieu avant-hier en présence des autorités locales, la 2e journée du Festival national de la chanson et de la musique amazighes de la capitale du Hoggar, Tamanrasset, est consacrée aux artistes invités pour animer les soirées du festival.
Pour hier-soir, c’étaient l’artiste targui Chaliali Okha, Mohamed Douakh (zénète), Loualia Boussaâd (kabyle) et Adbire n’wawras (chaoui) d’animer la soirée à l’esplanade du 1er novembre. Tandis que durant la journée, un concours des lauréats de la chanson mozabite a eu lieu au théâtre communal de la ville de Tamanrasset. Le concours verra le passage de plusieurs autres groupes amateurs pour lesquels l’édition de cette année est dédiée, principalement, afin, disent les organisateurs, de “permettre l’émergence de nouveaux groupes et artistes dans la chanson amazighe”. Pour rappel, les festivités, qui ont débuté le 21 décembre s’étaleront jusqu’au 27 décembre. Plus de 400 invités entre artistes et musiciens prennent part aux festivités. Venus des monts chaouis, de la vallée du M’zab, de la Kabylie, du Chenoua, du fin fond de l’Ahaggar, de la région  Zénète…, plusieurs artistes de talent  sont conviés à l’édition qui verra aussi la participation de plusieurs artistes et groupes de musiques amateurs où un concours pour les lauréats des festivals locaux aura lieu durant les journées du festival. Des conférences et des ateliers sur la chanson amazighe auront aussi lieu. Ils seront animés par des spécialistes et des artistes de renommée.
Pour la première conférence, Fekhar Abdelouahab (M’zab), Oukacem Youcef (azejjer), Kinzi Azzedine (Kabyle), Boudraâ Tarek (chaoui) et Bouridj Nadjia (chenouie), auront à traiter de la poésie révolutionnaire en amazigh. Parmi les participants, ont cite le groupe de Jakmi d’Abalessa, El-Djorf, Guesba Chaouia, Ahl Yakoub, Ahellil de Gourara, An Mataf, Yedder, Khezmati, Iyourayen, Ithrene et Agraw. Cette édition, dédiée à la chanson targuie “est une occasion pour les différents groupes de la région de retrouver leur public”, a indiqué un des responsables de la programmation. Pour sa part, Karim Arib, commissaire du festival a indiqué que cette édition est “un hommage aux artistes de la région, à l’exemple de Samadat Cheikh, personnalité culturelle de la région”. Pour la journée et la soirée d’aujourd’hui, hormis le concours au théâtre communal avec les lauréats du Festival local de la chanson kabyle, la soirée sera animée par le groupe An Mataf (targui), Yedder (Zénète), Khezmati (m’zab) et Agraw (kabyle).
Il faut signaler que contrairement aux dernières éditions, cette année, les spectacles de proximité ont été annulés par la direction de la culture de la wilaya de Tamanrasset. Les habitants des autres localités de la wilaya se déplacent sur des centaines de kilomètres pour assister aux galas.


M. M.

 
DIlem
DILEM DU 20 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos