Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Culture Samedi, 07 Juillet 2012 14:57 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

CINEMA/L’ALGERIE DES CHIMERES, le film qui remuera le couteau dans la plaie

L’Emir Abdelkader s’est-il réellement rendu ?

Par : M. Laradj

La mini-série historique ‘‘l’Algérie des chimères’’ du réalisateur François Luciani diffusé en trois parties sur la chaine française TV5 à l’occasion de la célébration du cinquantenaire e l’indépendance de l’Algérie n’est pas pour plaire à la famille révolutionnaire en particulier aux descendants de l’Emir Abdelkader. En effet, cette mini-série version française qui est une adaptation du roman éponyme d’Henri de Turenne et Robert Soulé, deux grands reporters durant la guerre d’Algérie (1954-1962) a fait état d’une reddition de l’Emir qui remet son cheval à son adversaire. « Accepte ce cheval de la soumission. C’est le dernier que j’ai monté. Désormais j’irai à pied », dira-t-il. Or, lors d’une récente conférence régionale organisée au centre des moudjahidine de Hammam-Bou-Hadjar thermal et consacrée à un pan de l’histoire sur la résistance nationale menée par l’Emir Abdelkader le Pr Boutaleb Chamil président de la fondation Emir Abdelkader et arrière petit-fils de l’Emir a rappelé avec forcé détails et ce, devant un parterre composé de personnalités historiques, d’historiens et d’universitaires le moment historique des négociations menées par l’Emir avec le général Lamoricière et ce, après avoir été trahi par l’occupant français. « Nous détenons la lettre écrite par l’Emir et adressée à Lamoricière.», affirmera le Pr Chamyl en rappelant les quatre conditions posées par l’Emir pour l’arrêt des hostilités et qui furent acceptées par son négociant. Selon le conférencier le livre écrit sur l’Emir ne mentionne pas qu’il y a eu des négociations sur l’arrêt des hostilités le 23 décembre 1847 du côté de Ghazaouet à 5 km du lieu de la bataille de Sidi-Brahim. Si la France qui avait 125000 hommes savait que l’Emir avait 1200 hommes elle n’aurait pas signé l’accord d’armistice avec un ennemi faible. Au roi de France Guisot ministre de la guerre n’était pas content en répondant : « Sir, vous ne l’avait pas tué vous ne l’avait pas capturé et il vient de remporter un armistice. C’est une défaite pour la France. Il faut le détourner vers la France et on annonce qu’il s’est rendu.», dira Guizot à son Roi. Alors, Chamyl rappelle à l’assistance, « dans la lettre c’est écrit, l’Emir, s’est rendu au rendez-vous fixé par Lamoricière. La lettre a été falsifiée puisqu’ils ont laissé la motion ‘’s’est rendu’’ et ont effacé ‘’au rendez-vous’’ alors que ‘par’ a été remplacé par ‘à’ . Donc pour eux l’Emir s’est rendu, ceux qui ne connaissent pas l’histoire continuent de dire qu’il s’est rendu. Et c’est a nous de rectifier le tir.», enchainera le petit-fils de l’Emir Khaled. Ainsi, pour l’histoire, l’Emir Abdelkader a fait l’objet d’une falsification.

M.L

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 16  SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
 Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 02)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 02)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos